Comment chanter aigu : voix de tête, voix mixte et résonateurs

Voix de tête : comment la trouver et apprendre à l’utiliser ?

Comment chanter aigu sans crier et sans se faire mal ? Comment chanter aigu sans percer les tympans de votre entourage ? Autant de questions que se pose bon nombre de chanteuses et chanteurs..

L’utilisation de la voix de tête ou encore de la voix mixte sont une excellente façon de chanter dans les aigus sans causer de dommages. Mais savez vous comment les utiliser ? La bonne maîtrise des résonateurs voix est aussi un véritable atout pour chanter des notes hautes sans forcer. Mais comment en faire bon usage ?

Dans cet article je vous explique de façon simple, comment chanter aigu

Sur le même thème :

Table des matières:

Comment chanter aigu : sons et perceptions

Avant de savoir comment chanter aigu, il faut comprendre ce que cela signifie vraiment.

Définition du son:

Des vibrations qui se propagent sous forme d’ondes dans l’air stimulent notre oreille et nous entendons des sons. L’activité de l’oreille est permanente. Elles captent les ondes sonore et les transforment en informations que le cerveau peut interpréter. Les sons que nous distinguons sont produits par les vibrations de l’air.

Le son provoque une onde sonore qui se caractérise par une vibration des molécules autour de leur état d’équilibre. Sous forme de variation périodique infime de la pression de l’air, la membrane du tympan, par phénomène de vibration, excite les terminaisons nerveuses qui se situent dans l’oreille interne. Les experts en acoustique parlent de fréquence (hauteur du son) et d’amplitude (intensité du son) pour décrire les ondes sonores.

Et le son aigu c’est ?

En musique, l’aigu désigne la zone des hautes fréquences qui est le contraire du son grave.

La périodicité d’un son s’exprime par sa fréquence d’émission. L’unité de mesure est le hertz (Hz). La qualité sonore qui nous permet de distinguer les sons graves des sons aigus est la hauteur. Elle peut se définir par le nombre d’oscillations par seconde.

Plus la fréquence est lente (ou basse) plus le son est grave. A l’inverse, plus elle est rapide (ou haute) plus le son est aigu. On peut trouver également des sons médium dont la fréquence se situe autour de 440 Hz.

  • De 20 Hz à 200 Hz ce sont les fréquences graves.
  • les fréquences moyennes ou médium se situent de 201 Hz à 2000 Hz
  • Et de 2001 Hz à 20 000 Hz on parle de fréquences aiguës.
onde sonore aigue

Alors chanter aigu c’est donc :

Chanter aigu peut être différent pour chacun d’entres nous… En effet, en fonction de votre tessiture et de votre étendue vocale, la notion d’aigu ou de hauteur ne sera pas la même pour tout le monde.

Pour faire simple et donner une définition généraliste, disons que chanter aigu c’est chanter des notes qui se trouvent en dehors de la zone medium de votre voix. Ce sont les notes qu’on n’utilisent pas ou peu avec notre voix parlée. Cette zone aigu de votre tessiture est donc à l’extrême opposé de vos basses. Mais attention à ne pas commettre l’erreur que font certains : Ne confondez pas la hauteur et la sonorité. Et oui ce n’est pas parce que la couleur ou le timbre de la voix sonne aigu, que la note l’est… Tout est question de perception.

Je m’explique : les sons aigus font références à une hauteur de note et plus précisément, à une hauteur de fréquence (entre 2 001 et 20 000 Hz) . Et vous conviendrez que ce n’est pas parce que l’on fait un “iiii” que c’est aigu ?! Et a contrario, ce n’est pas parce que le chanteur offre un son bien rond en voix de poitrine, que la note ne l’est pas, aigue ! 😉 Alors ne vous laissez pas berner par une mauvaise perception de votre oreille…

Comment chanter aigu sans crier :

A présent revenons à notre sujet “Comment chanter aigu”, pour cela il vous faudra encore dissocier 2 éléments du son : la fréquence et l’intensité.

L’intensité d’un son permet de faire la distinction entre un son fort et un son faible. Avec la fréquence, l’intensité (ou niveau) est la deuxième caractéristique importante d’un son. Le niveau est exprimé en décibels (dB) .

L’échelle du bruit démarre à 0dB, seuil de l’audition humaine, au dessous duquel la perception est impossible. Elle s’étend jusqu’à 130dB, seuil de douleur, au dessus duquel la perception du son devient nocive.

Et oui chanter aigu ne signifie pas chanter fort et encore moins crier !!! Si vous n’arrivez pas à savoir comment chanter aigu sans hurler, cela peut être dû à une mauvaise technique, mais aussi au fait de chanter au-delà de votre registre.

Connaître sa tessiture :

Avant de commencer, il est important de comprendre qu’il y a plusieurs types de voix, ce qu’on appelle les tessitures. Comme vous le savez, les hommes chantent souvent plus grave et les femmes plus aiguë, mais, pour chaque sexe, il y a des catégories de voix différentes. Certaines personnes ont la voix plus grave et d’autres, plus aiguës.

Tout cela pour dire qu’il est important de connaître son type de voix, car il ne faut pas pousser au-delà de nos limites, aux risques de vous blesser et d’abîmer vos cordes vocales. Une fois que vous connaissez votre tessiture, il vous sera plus facile de voir comment chanter aigu sur une tonalité qui vous convient.

Même si certains types de voix sont plus graves, tous peuvent chanter des aigus, donc vous aussi ! La technique sera très semblable pour toutes les voix, seulement les notes considérées aiguës ne sont pas les mêmes pour tous.

Afin de vous aider à trouver votre tessiture et savoir comment chanter aigu, je vous invite à lire mon article sur le sujet.

comment faire note aigue

Apprendre à placer sa voix :

Si votre gorge se sert et vous fait mal quand vous chanter, c’est que vous ne chantez pas : vous criez ! Et oui, on ne chante pas avec la gorge. Savoir comment chanter aigu sans forcer c’est d’abord apprendre à placer sa voix.

Un bon placement vocal est avant tout la question d’un bon équilibre! Ceci entre tous les paramètres de la voix. Et notamment d’équilibre dans la fameuse triade sacrée de la technique vocale:

  • L’utilisation des résonateurs voix
  • La maîtrise de la respiration (inspiration et soutien)
  • La gestion de la mécanique des registres vocaux

Maîtriser les techniques de respiration et de soutien :

Ce n’est pas un organe ou une prédisposition qui nous fait chanter avec telle ou telle voix mais un ensemble de paramètres : la position du larynx, le débit du souffle, la tonalité de la musique et la tension des muscles… 

Le registre aigu est le plus éloigné de notre voix parléenous ne sommes donc pas habitué à l’utiliser. De plus, pour comprendre comment chanter aigu sans se blesser, il va falloir utiliser plus de technique que pour les autres registres… mais rassurez-vous, avec les bonnes méthodes et un peu de travail, il est accessible à tous de savoir comment chanter aigu.

L’important est de bien s’assurer de maîtriser les bases techniques du chant avant de se poser la question: Comment chanter aigu ? Savoir bien respirer et apprendre à gérer le débit de l’air grâce aux muscles d’appuis et de soutien est essentiel. C’est avec les bonnes bases que vous saurez comment chanter aigu sans vous blesser et sans briser votre voix.

Comment chanter aigu grâce à la voix de tête :

La voix de tête est une autre facette de votre voix qui vous offre une solution pour savoir comment chanter aigu mais pas seulement… Cette technique vous offre la possibilité de nuancer votre chant en donnant plus de légèreté à certaines notes. Votre voix de tête peut aussi vous éviter de passer les notes hautes en force, on s’éloigne alors d’un aigu agressif voir criard.

Cette technique vocale sera aussi votre alliée, si vous souhaitez donner une ambiance plus douce à votre interprétation. N’oubliez jamais que chanter aigu ce n’est pas forcément donner du volume et de la puissance !!

chanter note aigue

La voix de tête c’est quoi ?

Lorsque qu’un chanteur émet un son allant progressivement du grave vers l’aigu et qu’une chanteuse passe de l’aigu vers le grave, leur larynx passe d’un mode vibratoire à un autre. Ils chantent en utilisant  les deux mécanismes pharyngés principaux : la voix de poitrine et la voix de tête.

Pour faire simple, la voix de poitrine c’est aussi celle avec laquelle vous parlez. La voix de tête est avant tout une voix légère dont la résonance à lieu au niveau de la tête à contrario de la voix de poitrine dont la résonance vibratoire se situe davantage dans la poitrine.

Afin de mieux vous aider à comprendre et à utiliser cette technique, je vous invite à lire l’article sur ce sujet.

Trouver ma voix de tête :

Posez votre main à plat sur le haut de votre cage thoracique, juste en dessous de votre trachée, entre les clavicules. Commencez par faire des sons graves, vous ressentez cette vibration sous votre main ? A présent, montez progressivement vos notes vers l’aigu jusqu’à ne plus ressentir les vibrations. Félicitations vous venez de passer en voix de tête !

Lorsqu’on chante en voix de tête, on ne ressent plus aucune vibration du son au niveau de la poitrine

Vous pouvez aussi faire l’exercice du “Whooping”, comme le nomme les américains; c’est à dire de faire le son “Woo” comme un petit cri de joie, en essayant de projeter le son vers le sommet de votre crâne. C’est un peu comme si vous cherchiez à imiter Mickey Mouse…

Comment chanter aigu en puissance : la voix mixte

La voix de poitrine s’épanouit dans le grave et le médium, le registre de tête dans l’aigu. Il existe une zone de bascule entre ces 2 registres dans le haut médium qu’on l’appelle généralement “le passage”. Un troisième registre les couvre tous les deux, on le nomme voix mixte tant il semble être un mélange des deux autres registres.

On parle de voix mixte même si ce n’est pas un registre à part entière comme la voix de poitrine ou la voix de tête. Elle consiste en un compromis entre la voix de poitrine et la voix de tête. Physiologiquement, on reste en mécanisme 1 ( voix de poitrine ) mais on utilise les résonateurs différemment.
L’effet obtenu est une plus grande souplesse, des possibilités de dégradés de couleurs, un allègement du timbre donc un son plus limpide. Et le tout en conservant une puissance respectable.

chanter haut

On peut ainsi continuer à monter avec douceur dans l’aigu, sans chanter à pleine puissance et sans réduire le volume de la voix comme le ferait le passage en voix de tête. La voix mixte a ainsi le mérite d’alléger le passage, c’est-à-dire la bascule qui se produit en passant d’une voix de poitrine à une voix de tête.

Pour faire simple, utiliser votre voix mixte est une autre façon de savoir comment chanter aigu sans forcer et sans passer pour autant en voix de tête.

Attention, ne confondez pas le Belting et la voix mixte. Le belting est une technique qui, mal maîtrisée, peut endommager votre voix. Pour apprendre comment chanter aigu sans abîmer votre voix, je vous recommande vivement de vous faire accompagner par un véritable prof de chant.

Le secret pour savoir comment chanter aigu : Les résonateurs

Les résonateurs voix sont les organes permettant d’amplifier et d’améliorer le son laryngé pour qu’il devienne votre voix. Malgré un mécanisme de phonation identique, chaque personne a une voix différente et unique. Cette diversité s’explique notamment par ces résonateurs voix.

Maîtriser la résonance, c’est aussi avoir la bonne clé pour savoir comment chanter aigu sans douleur et sans nécessairement passer en voix de tête…

Fonctionnement de la voix :

Il faut tout d’abord comprendre comment fonctionne votre voix…

Tout commence par la respiration, l’air qui remplit vos poumons lors de l’inspiration fait descendre votre diaphragme et pousse les viscères vers le bas. Votre ventre se gonfle légèrement, d’où l’expression “chanter avec le ventre”. C’est un peu peu comme une pompe à air et c’est la base du chant.

Ensuite, grâce à vos abdominaux et au diaphragme, l’ai contenu dans vos poumons va être libéré pour remonter votre colonne d’air jusqu’à traverser votre larynx. C’est à cet endroit que se situes vos cordes vocales.

En les traversant, l’air va produire une vibration qui va ensuite résonner dans différentes cavités, en commençant par votre pharynx. Cette vibration continuera son chemin vers la cavité buccale, les fosses nasales ou les sinus. C’est après tout ce processus que les sons pourront exister !

Vous comprenez donc l’importance et l’influence des résonateurs sur les notes… Et leur rôle essentiel pour vous permettre de comprendre comment chanter aigu facilement.

chanter haut

Ressentir les résonateurs voix :

Fredonnez, bouche fermée, une note légère et aiguë, vous remarquez que l’air sort par votre nez. Concentrez vous sur les sensations, vous constaterez que le son vibre au niveau de votre palais.

Si vous continuez de monter les notes, vous ressentirez que cette vibration subtile, se déplace vers les autres cavités de résonance. Tout d’abord vers l’arrière du palais que l’on appelle le palais mou, puis vers les fosses nasales.

Si vous pouvez continuer de grimper en notes, vous ressentirez la résonance au niveau des pommettes, puis des tempes, et même au niveau du haut du crâne pour les notes les plus hautes…

Exercices pour apprendre comment chanter aigu :

Exercice 1 :

Nous allons utiliser le son “i”. C’est l’une des rares voyelle qui vous permet de placer systématiquement la voix vers le haut du visage, dans cette zone qu’on appelle le masque. 

  • Vocalisez en utilisant le son “i” en commençant par une voix médium, vous remarquez que la résonnance se situe au niveau de votre palais, derrière les incisives.
  • A présent, faites évoluer votre vocalise vers l’aigu et ressentez la résonnance se déplacer dans les fosses nasales, puis au niveau des tempes ou du front (sinus).
  • Maintenant, qu’à conserver ce placement en chantant les autres voyelles. 
    Faites, tout d’abord vos vocalises en ajoutant le son “i” devant les autres voyelles ( ia, ie, io, iu. ) puis, recommencez sans le “i” en essayant de conserver le placement vocal.

Exercice 2 : Le Twang

C’est une manière d’utiliser les résonances du nez pour faciliter la montée dans les aigus. Pour pratiquer le Twang, vous pouvez chanter le mot : “Sing”. Il est important de bien appuyer le “S” pour créer de l’appui. Ensuite, vous restez sur « ing », autant de temps que vous le voulez. Vous sentirez les résonances dans votre nez. Vous pouvez chanter aigu sur n’importe quel note. Lorsque vous êtes à l’aise avec la sensation, vous serez capable d’ajouter ces résonances lorsque vous chanterez en voix mixte, par exemple. 😉

En conclusion :

Pour comprendre comment chanter aigu il faut commencer par connaître sa voix et sa tessiture. C’est à dire qu’il faut connaître nos propres capacités vocales par rapport à l’amplitude et au registre de notre voix.

Ensuite, il faut être conscient que pour savoir comment chanter aigu il va nous falloir apprendre toutes les techniques vocales qui le permettent. Et ce, en commençant par l’apprentissage des bases du chant : La bonne respiration, le placement vocal et les techniques musculaires de soutien.

Ce n’est qu’après ces étapes essentielles que vous pourrez vous attelez à explorer les différentes possibilités qui vous permettrons de trouver les réponses à votre question : Comment chanter aigu ?

Et c’est grâce à la maîtrise des mécanismes de tête ou de la voix mixte que vous pourrez y arriver. Ces techniques vous demanderont aussi de savoir utiliser les résonateurs afin de mieux comprendre comment chanter aigu. Apprendre à placer votre voix grâce aux résonateurs vous évitera de forcer et d’abîmer votre voix. C’est en utilisant ces résonnateurs que votre voix aura les meilleures harmoniques. Vous constaterez également, que vous ne forcerez pas avec votre gorge. 

Bien entendu, sur ce chemin des débuts, tout comme pour le reste de votre parcours, un véritable guide sera un atout non négligeable pour avancer correctement et sans embuches. Un professeur de chant ou un coach vocal sauront vous accompagner dans la découverte de votre voix et vous apprendre comment chanter aigu sans vous faire mal… et sans faire mal aux oreilles de votre auditoire ! 😉

Retrouvez tous les articles parlant des techniques de chant pour vous aider à améliorer votre voix et vous permettre d’acquérir les bons réflexes afin de chanter avec plaisir et d’enchanter le monde qui vous entoure.

Pour aller plus loin :

2 Commentaires

  1. EMMANUELLI

    Approche simple qui donne envie d’aller plus loin

    Réponse
    • Greg

      Merci pour le commentaire 😉 je serai ravi de pouvoir vous aider à en découvrir davantage sur la voix et le plaisir de chanter…

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest

Share This