Casque home studio pour mixer : bonne ou mauvaise idée ?

Casque audio : lequel choisir pour son home-studio ?

Le casque home studio est le compagnon idéal du home studiste car mixer au casque c’est

  • dire adieu aux soucis d’acoustique de votre pièce
  • plus besoin d’investir dans des enceintes de monitoring
  • ne plus déranger personne en évitant les remarques parfois désobligeantes de votre entourage,
  • enfin vous permettre d’avoir une écoute précise, dans les moindres détails de vos productions le rendant ainsi idéal pour mixer.

Mais alors vous vous demandez sans doute pourquoi tous les grands ingénieurs du son mixent les plus grands groupes sur des enceintes de monitoring et pas avec un casque de studio…

Je réponds à cette question dans cet article

Visionnez la vidéo !

Casque home studio et enceintes ; une expérience d’écoute différente.

Le premier élément de réponse est assez simple à comprendre et provient uniquement du fait qu’écouter une source sonore avec un casque de studio collé à ses oreilles

Casque home studio et enceintes ; une expérience d'écoute différente.

ou écouter la même source avec des enceintes de monitoring placées à une certaine distance de l’auditeur procurera une sensation totalement différente.

L’oreille va capter le son avec ce paramètre de distance (Proche pour le casque home studio et distant pour les enceintes) puis,  la perception et  l’interprétation que va en faire votre cerveau ne sera pas la même, vous n’aurez pas le même ressenti.

Une perception de la panoramique différente

Lorsqu’on va mixer au casque par exemple, les 2 canaux gauche / Droite sont vraiment perçus très distinctement et sont totalement séparés.

Votre oreille gauche perçoit le canal gauche et l’oreille droite le canal droit.

Alors que si vous écoutez avec des enceintes de monitoring, même si vous envoyez par exemple une guitare à gauche, vous l’entendrez évidemment de votre oreille gauche mais votre oreille droite percevra également de l’information de cette guitare.

La sensation et la perception de la panoramique est donc tout autre.

Ainsi en raison de cette perception et cette appréhension du son différente, vous ne mixerez pas de la même façon.

Une perception de la profondeur différente

Comme vous le savez sans doute l’utilisation des effets de réverbe et delay permettent tous les 2  de créer de la profondeur à votre mix, mais cet aspect fondamental sera difficile à percevoir avec un casque de home studio alors qu’avec une écoute monitoring ce sera beaucoup plus facile d’appréhender cette dimension.

Une fatigue des oreilles plus précoces

C’est quelque chose que vous avez déjà sans doute remarqué mais une écoute prolongée lorsque vous allez mixer au casque sera beaucoup plus fatigante qu’une écoute avec un système.

Vous aurez cette désagréable sensation de ne plus discerner correctement les fréquences avec le risque de faire de mauvais choix…

Dans ce cas vous éprouverez rapidement le besoin de laisser reposer vos oreilles afin de retrouver un peu de fraîcheur.

Le mixage avec un casque home studio est-il déconseillé ?

Vous l’aurez compris à choisir entre mixer avec un casque home studio ou avec un système d’écoute, la balance penche inévitablement en faveur de la 2ème solution.

Pour autant, ne revendez pas votre casque car il aura son utilité !

Utiliser le casque home studio pour sa précision

On l’a évoqué un casque home studio de bonne qualité aura une meilleure précision qu’un système d’écoute ce qui le rendra très utile lors de la phase d’éditing.

casque home studio pour gagner en précision dans le mixage

Vous pourrez ainsi de manière chirurgicale, couper vos pistes, créer vos boucles sans risque d’avoir oublié un son parasite.

C’est d’ailleurs quelque chose que je fais de manière systématique au casque.

Le casque ; une alternative à une mauvaise acoustique de la pièce.

Il est possible que l’acoustique de votre home studio ne soit pas optimale, ce qui est le cas dans la plupart des pièces dédiées.

Imaginons qu’une résonance dans les basses fréquences soit présente au point d’écoute, là où vous êtes assis pour mixer, il est fort probable que cela vous amène à creuser la fréquence en question lors du mix.

Ainsi une écoute au casque pourra très rapidement vous renseigner si cette dernière est due à votre pièce où si elle est réellement présente dans votre source sonore, à la prise de son.

S’il s’agit d’une résonance causée par l’acoustique de la pièce, vous ne devriez pas l’entendre au casque et vous n’aurez donc dans cas rien à faire.

Cela vous évitera d’utiliser l’EQ à mauvais escient.

Votre casque home studio dans ce cas précis est un vrai outil de vérification.

Pour cela pensez bien à écouter votre source sans égalisation !

Mixer au casque ? Conclusion

Vous l’aurez compris la réponse n’est pas tranchée car si le mix doit être privilégié avec un système d’écoute monitoring, il conviendra d’être prudent si d’aventure votre pièce n’était pas traitée acoustiquement.

Le casque on l’a vu sera une excellente alternative à ce problème.

En réalité, l’idéal est d’utiliser les deux, en privilégiant le casque home studio pour une étape du mix qui demandera de la précision (Editing, contrôle fréquentiel du bas du spectre…)

Enfin pour des raisons de budget, le casque sera une excellente alternative au home-studiste, au-delà de son côté nomade, et il sera tout à fait possible de réaliser un mix de qualité uniquement au casque.

Avec l’habitude et en confrontant vos réalisations à l’épreuve d’autres systèmes d’écoutes (Radio CD voiture, enceinte bluetooth, …) vous apprendrez à travailler en prenant en compte les défauts de votre casque home studio qui vous amèneront à compenser ses défauts.

Et on ne le répètera jamais assez, comparer ses mix à des disques de référence dans le même style de musique sera toujours un excellent exercice que les ingénieurs du son professionnels pratiquent très souvent.

Pour aller plus loin :

2 Commentaires

  1. Gilles Gerin

    Il est aussi possible d’utiliser en mix le casque comme medium pour simuler une écoute sur enceinte, et donc de passer outre l’acoustique de son propre local, au moyen de la virtualisation binaurale. Depuis 2009, c’est la spécialité du processeur pour casque Smyth Realiser A8, aujourd’hui remplacé par le Smyth Realiser A16. Il reproduit une écoute jusqu’à 16 enceintes sur un simple casque (de bonne facture) stéréo.

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest

Share This