Menu des pages
Menu des Catégories
Home-studio : La frontière entre le home-studio et le studio professionnel

Home-studio : La frontière entre le home-studio et le studio professionnel

Home-studio : La notion de home-studio est aujourd’hui devenue courante. Bon nombre de musiciens possèdent du matériel musical et des outils d’enregistrement.

Cependant, j’ai voulu approfondir et déterminer exactement la limite, la frontière à partir de laquelle nous passons du home-studio au studio semi-pro ou professionnel.

Home-studio : Qu’est-ce-que cela veut dire ?

Si on traduit littéralement la notion de home-studio, on obtient “studio à la maison” ou “studio à domicile”. Jusque-là, je ne vous apprends rien. Si on s’en tient, à cette traduction, cela englobe l’ensemble des structures d’enregistrement se situant au domicile de la personne et qu’à partir du moment où l’on dispose d’un enregistreur, on peut considérer que l’on possède un home-studio.

Un téléphone de type smartphone dispose d’un enregistreur de type dictaphone, donc selon ce point de vue, pratiquement tout le monde possède un home-studio, voire que le monde entier est un home-studio car on peut grâce à ces outils portables enregistrer où l’on veut.

Loin de moi l’idée de prendre au sérieux cette analyse de philosophe du dimanche. Seulement, je pense qu’il est important de déterminer une limite et de rendre à César ce qui appartient à César. Il est indéniable que l’on ne peut pas mettre dans la même catégorie un studio ultra-équipé qui permet de faire des enregistrements, et un smartphone. Il existe donc une frontière entre le studio amateur (home-studio) et le studio professionnel.

Home-studio de bureau

Home-studio et studio pro: les éléments qui font la différence sur un enregistrement

Il va falloir donc trouver ce qui sépare le monde des studios professionnels et notre studio à la maison (Home-studio).

La qualité du matériel électronique ?

C’est sans doute la première chose à laquelle vous avez pensé… Oui la différence de matériel de qualité est effectivement un paramètre, mais encore faut-il pouvoir l’utiliser dans les meilleures conditions. Est-ce-que la matériel du meilleur studio professionnel du monde transféré chez vous ferait de votre domicile le meilleur home-studio sur Terre ? Je peux vous assurer que non.

Il y a donc dans un premier temps une notion de savoir-faire. Avoir du matériel de qualité c’est bien, mais faut-il pouvoir l’utiliser au maximum de ses possibilités.

Cependant, même le meilleur ingénieur du son du monde ne pourrait pas faire des miracles sans une structure adaptée. Si nous reprenons l’exemple précédent et que le meilleur matériel du monde arrivait chez vous en compagnie du meilleur ingénieur du son, un autre problème se poserait. Le traitement acoustique des locaux.

Une pièce bien traité acoustiquement permettra d’utiliser le matériel à 100 %. Dans une pièce lambda, comme celles dans lesquelles nous vivons tous les jours, le matériel rendra, même optimisé, au maximum 60 % de ses capacités.

Home-studio : traitement acoustique

le traitement acoustique des pièces a toute son importance

En faisant un premier bilan, il faut donc un traitement acoustique efficace et savoir utiliser son matériel.

Déjà, on élimine de la course beaucoup de configurations et au revoir les smartphones.

Home-studio et instruments les spécificités des prises de son

Ok, ceci étant dit, on constate bien aujourd’hui  que de nombreuses productions ont été faites “à la maison” en home-studio. Donc les éléments mis en avant dans le point précédent semblent remis en cause ?

Quand on enregistre des instruments en home-studio il y a une solution pour contourner l’aspect traitement acoustique de la pièce.

C’est la prise de son de proximité.

La musique d’aujourd’hui est une musique de puissance. Enregistrer un instrument à l’aide d’un micro placé proche est tout à fait faisable en home-studio. Ceci est aussi vrai pour une voix, qu’une guitare ou tout autre instrument.

Ce qui pose finalement le plus de problème en home-studio, ce sont les prises de son d’ambiance.

Sur quel instrument acoustique auront nous besoin d’une prise plus éloigné dite d’ambiance ?

Je vous donne la réponse, ce sera sur une batterie. Les micros placés en “overhead” sont deux micros identiques captant chacun une source monophonique. Le regroupement des deux au mixage donnera un enregistrement stéréo révélant l’ambiance de la batterie.

N’aurait-on pas trouvé notre frontière ?

J’ai l’impression que si. Pour moi, il est indéniable que la possibilité de prise de son de batteries acoustiques au sein de son home-studio fait pencher la balance vers une structure semi-professionnelle. Enregistrer une batterie de manière qualitative ne peut se faire sans une pièce traitée acoustiquement. Ceci de part la spécificité et le rôle des micros overhead lors de cette prise de son.

Home-studio et studio professionnel

Nous avançons dans notre analyse, mais nous n’avons pas encore terminé. Peut-on considérer un home-studio, qui est capable d’enregistrer une batterie acoustique de façon qualitative, comme étant un studio professionnel ?

Il suffit de mettre les pieds une fois dans sa vie dans un studio professionnel, pour comprendre que la magie de l’enregistrement et du mixage de qualité, ne se résume pas à un simple micro placé devant une guitare ou une voix ou…

Le matériel n’est pas le même et le savoir-faire y est d’une autre dimension. L’anticipation des trois étapes Enregistrement/Mixage/Mastering y est poussé à l’extrême. Un studio professionnel aura la possibilité de faire une réelle différence dès la prise de son en utilisant du matériel et des pièces de qualité pour un rendu optimal.

Home-studio : la frontière d’une structure amateur et professionnelle

Je distingue donc trois catégories et donc deux frontières

  • Home-studio amateur : tout type d’enregistrement et de possibilité de production musicale sans l’enregistrement de batterie acoustique et donc sans tenir compte du traitement acoustique de la pièce
  • Home-studio semi-professionnel : notion de traitement acoustique des pièces d’enregistrement rentre en compte, mais matériel d’extrême qualité réduit.
  • Studio professionnel : matériel extrême, grande structure, anticipation et confort d’enregistrement maximal.

 Home-studio : une révolution pour l’enregistrement musical

Nous obtenons donc trois structures distinctes pour différents besoins de production et ceci s’avère être un réel avantage pour la démocratisation de la musique. L’évolution du matériel et la démocratisation des home-studio a permis au plus grand nombre d’accéder à l’enregistrement. Imaginez, il y a encore de ça une trentaine d’année, il était impossible de s’enregistrer de manière qualitative ailleurs que dans un studio professionnel. L’enregistrement été donc réservé à une élite.

Et vous, où placez-vous la frontière du home-studio ?

20 Commentaires

  1. Bonjour Cédric,

    Je possède un studio “semi-pro” avec une pièce traitée et isolée acoustiquement.

    Niveau matériel, je possède une carte son Apollo Twin Duo et une paire d’enceinte de monitoring Eve Audio SC307.
    On en vient a ma question, par rapport à ce que tu a précisé dans une de tes réponse, je cite : “Le mieux est quand même d’avoir au minimum du 8 pouces.”
    Or, mes SC307 sont du 7 pouces en 3 voies.

    Est ce que cela va beaucoup influé au niveau des basses fréquences au final, même si la pièce est traitée acoustiquement?

    Merci d’avance!

    • Bonjour Maxime
      Non, ceci est surtout valable pour des enceintes à bas prix. Les modèles de monitoring que dont tu disposes sont sans doute beaucoup plus performants que bon nombre d’enceintes plus grosses à moindre prix.
      Pas d’inquiétude sur ce point.

  2. Vous parlez de démocratisation, mais d’un autre côté, l’accès facile a ces produits fait que n’importe qui peut faire de la musique mais n importe qui (et j’en suis) c est n’importe qui. Alors la vraie question c’est peut-être a part de servir les vendeurs de bébelles les home-studios ne favorisent-ils pas le plus grand nombre au détriment du meilleur. Si je fais du home-studio sur place c’est peut-être parce que je suis pas assez bon musicien. Alors la question c’est tout le monde en fait mais les grands musiciens aurait il eu besoin d’un home-studio ?

    • La démocratisation permet justement de sortir de l’élitisme et donner un accès à des solutions pour tous.
      Aujourd’hui tous les grands musiciens ont un home-studio, voir même une structure plus professionnelle. Ce n’est pas une question de niveau.
      Nous avons tous appris à écrire et à utiliser un crayon, ce n’est pas pour cela que nous sommes tous des écrivains.
      La musique est un art et elle est universelle. Il n’y a pas de question de niveau pour un musicien qui pratique le home-studio. C’est un outil qui permettra aux musiciens en herbe de progresser grandement et de se faire plaisir et aux musiciens professionnels et confirmés de travailler et de gagner beaucoup de temps.
      La notion de niveau n’a pas de valeur, seules le pouvoir de s’exprimer et l’échange ont une réelle signification.

  3. Bonjour Cédric et bravo pour l’évolution de ton site, tout à fait “helpful” !
    Alors j’en viens à mes tracasseries de matos : je dispose d’un pc robuste, d’une carte Edirol UA25 ainsi que d’un vieux portastudio – Tascam (il me sert que de “patchbay” en fait pour l’Edirol et autre matos multimédia …) et on vient de me refiler une Behringer X2222 usb. Je suis designer sonore et donc j’ai à faire à toutes sortes de projets audios.
    Mon but étant de tirer profit des EQs de la Behringer,
    Pour tout ce qui est capture audio (type guitare,bass, chant, etc) pas de problème, je visualise bien.
    Par contre, je vois moins bien pour ce qui est de reprendre mes sources instrus virtuels (de cubase éléments 8). Petite précision, je ne fais que du track/track.
    1/ Tout d’abord, aurais-je intérêt à coupler l’Edirol avec la behringer ou est-ce que la carte de la behringer suffit et donc je zap la Edirol ? Oserais-je la même question ref le portastudio (juste pour utiliser ses préamps qui s’en sortent encore …)? je précise une autre question (pardon), utiliser les EQs “british” de la behringer me permettait il de faire moins de souris pour un pré-mix ?
    En clair, quelle configue me conseillerais – tu en regard des matos évoqué ?
    Pardon pour la longueur et merci d’avance pour ta réponse.

    • Bonjour Hadrian
      Même si la Behringer est une table de mixage avec une carte son intégrée, cette carte son n’agit que sur le bus master. Les pistes ne peuvent donc pas être enregistrées séparément. Donc si tu bosses instrument par instrument en appliquant tes EQ British en pré-mix c’est bon. Si tu as plusieurs instruments à enregistrer en simultané, c’est mort.
      De la même façon si tu enregistres instrument par instrument, tu peux utiliser ta Roland Edirol pour faire sortir tes instruments virtuels de cubase et les connecter à ta Behringer (en reamping en fait), mais il te faudra un deuxième ordinateur pour faire ce reamping et enregistrer tes sources car un logiciel séquenceur ne peut supporter qu’une seule carte son à la fois, ou alors une carte son avec beaucoup plus d’entrées et de sorties.
      En fait ta configuration est vraiment très casse-tête et tu vas vraiment être très très limité. Ce n’est pas une configuration d’enregistrement.
      Utiliser les EQ british en prémix te permettra effectivement de faire moins de manipulation “in the box” et plus en hardware, mais tu seras très limité avec ce matériel.
      Pour le portastudio, c’est à toi de voir en fonction de ce que tu cherches, mais personnellement, je ne vois plus vraiment l’utilité ici.
      Bref l’idéal pour toi dans ce cas de figure est que tu puisses travailler avec une table qui te permette de router plusieurs sorties en pré-fader, post EQ vers un convertisseur analogique/numérique. Il faudra une table de mixage haut de gamme pour faire ça.
      Les configurations que je conseille sont faites pour éviter de se prendre la tête avec autant de câblages, mais cela implique de travailler plus sur l’ordi avec la souris, c’est le principe du home-studio moderne.

      • Bonjour Cédric et merci pour ta prompte réponse !
        Bon, j’ai bien compris, entre autres choses, que le couplage EDIROL – BEHRINGER impliquait du reamping ce dont je me suis douté en lisant d’autres précieux échanges commentaires du blog. Ce qui me soulève une question supplémentaire : synoptiquement parlant, quelle est le schéma adéquat en incluant le deuxième ordi, dont je dispose effectivement, tjrs dans l’idée de recording instru/instru ?

        • Bonjour Cyril
          Les branchements seront les suivants :
          – Instrument sur ta table de mixage behringer qui elle est reliée en usb à ton premier ordinateur.
          – Sorties (main out, ou sub out ou control room out en fonction de ton organisation et de tes éléments d’écoute) de ta Behringer vers entrées de la carte son Roland Edirol
          – Carte son branchée à ton second ordinateur qui enregistre ton pré-mix avec tes EQ british

          • Merci Cédric, c’est bien clair.

  4. Bjr Cédric! Encore merci pour tes précieux conseils! Ce site m’a permis d’orienter mes besoins en fonction de mon budget. J’ai une inquiétude. en ce qui concerne le monitoring vu que je compte faire du mixage. Quelles enceintes me conseillent tu a moins de 300€ pour débuter dans le mixage ?

    • Bonjour Aaron
      Pour moins de 300 euros, cela ne va pas être évident. Tu peux éventuellement partir sur ce modèle les Fostex PM0.4d, mais ça ne sera pas forcément l’idéal pour un mixage précis. Le mieux est quand même d’avoir au minimum du 8 pouces. Mais pour débuter ça devrait faire l’affaire.

  5. Eh bien je te remercie de tes conseils et de l’attention que tu as porté à mes questions. S’investire dans un tel projet me semblait impossible étant un grand débutant mais grâce à ton site j’y vois vraiment plus clair.

    Encore merci et bonne journée à toi. 😉

  6. Bonjour à toi,

    Tout d’abord je souhaite te remercier de tes conseils qui m’ont donnés l’envie de monter mon propre Home-Studio. 😉

    Je souhaiterais si cela est possible obtenir une estimation du montant global minimum à investir dans une telle structure lorsqu’on débute, en sachant que je compte enregistrer ma voix dans une pièce non traitée acoustiquement et que je souhaiterais créer mes propres instrus avec une banque de sons variés et de qualité.

    Je te remercie d’avance de l’attention que tu pourras porter à ma question. 🙂

    • Bonjour Jessy et merci pour ton commentaire
      Ceci va être très compliqué de te donner un montant global, car tout va dépendre du matériel que tu vas acheter et de ton mode de production.
      Disons que si tu pars sur une configuration simple avec une petite carte son, un micro de bonne qualité, les accessoires et la bibliothèque de banque de son généreuse et de qualité, tu pourrais en avoir entre 1500 et 2000 euros.
      Après comme je te l’ai dit, tout dépend de ce que tu souhaites faire, chaque cas est vraiment particulier.

      • Merci de ton aide 🙂

        J’aurais aussi une question concernant le PC que je viens d’acheter. C’est un portable (Asus) 4 coeurs et j’ai agrandi son nombre de ports USB pour en avoir au moins 3 comme tu l’as conseillé, sa mémoire vive est de 2 gigas. Penses-tu qu’il est suffisamment puissant ou devrais-je monter moi même un PC pour répondre à mes besoins ?

        Merci d’avance. 🙂

        • Un PC avec 2 gigas de RAM ? C’était une occasion alors ? La RAM est beaucoup trop juste. Ton portable peut faire l’affaire s’il est upgradé. Quelles sont les autres caractéristiques ? Sinon tu as effectivement aussi la possibilité de monter un PC.

          • Il ne s’agit pas d’une occasion mais c’est un petit PC d’entrée de gamme. Je n’ai pas la possibilité de l’upgrader mais j’ai un membre de ma famille qui peut me monter un PC si je lui fournit les bonnes pièces, il l’a déjà fait pour lui-même auparavant donc je n’ai pas besoin d’un professionel pour cette étape. Dans ce cas quelles devraient être les propriétés les plus adéquates pour l’utilisation que je souhaiterais faire?

          • La configuration minimale pour ce que tu veux faire est :
            Processeur intel I5 quadricoeur avec la carte mère adaptée
            4 giga de RAM grand minimum (si tu peux faire 8 ça serait mieux)
            Un disque SSD pour le système et un HDD pour le stockage

  7. Effectivement, l’enregistrement est quelque chose de complexe. Je pense que le home-studio “amateur” au sens où tu l’entends, c’est-à-dire sans prendre en compte l’acoustique de la pièce, est tout de même correct pour faire ses premiers projets et perfectionner son répertoire. Peu d’auditeurs se soucient vraiment de la qualité surtout que beaucoup écoutent des morceaux sur leurs portables.

    Donc pour tout ce qui est projet gratuit ou net-album, je préconise le home-studio.

    A partir du moment où on a une certaine notoriété et qu’on est dans une optique de commercialiser un projet, là c’est une autre histoire, le studio devient un investissement qui va aboutir à un profit, à savoir les ventes.

    Mais enregistrer dans un studio professionnel un morceau “comme ça” que l’on va mettre sur son soundcloud c’est du gaspillage d’argent pur et simple.

    • Bonjour Kara Kalm et merci pour ton commentaire.
      Je suis tout à fait d’accord avec toi, nous avons à notre disposition aujourd’hui le choix dans le mode de production pour nos chansons, compos…
      L’essentiel est de faire ce choix en l’adaptant à nos besoins.

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This