Réverbe : 5 façons de l’utiliser en mixage audio

Reverbe : Comprendre cet outil du mixage audio

L’utilisation de la réverbe la plus connue en mixage audio consiste à redonner une certaine réalité sonore à la prise de son.

Pour cela nous créerons un bus auxiliaire auquel on viendra insérer un plug-in de réverbe.

Il suffira ensuite de doser l’envoi du signal de la source sonore dans cette réverbe. Ceci via la liaison du bus précédemment crée.

Pour autant, il existe d’autres utilisations de la réverbe en contexte de mixage audio.

 J’en ai identifié 5 et c’est ce que je vous propose de voir aujourd’hui dans cet article.

Dans le même thème :

Reverb à convolution : simuler de vrais espaces acoustiques

La reverb à convolution va permettre de créer des plans sonores au sein du mix. Ainsi en appliquant plus ou moins de réverbération sur une source sonore on pourra agir…

methode-blending

Comment Régler une reverb facilement avec la méthode du blending

Les reverbs sont des outils indispensables de l’ingénieur du son actuel. Pourquoi actuel ? Car les outils de réverbération n’ont pas toujours existés. Cet outil permet de travailler la spatialisation du…

Préambule : comprendre la réverbe 

Pour régler correctement une réverbe il est important de connaître les phénomènes qui la compose.

La décomposition de la réponse impulsionnelle permet de comprendre les caractéristiques de la réverbe.

comme on le voit parfaitement dans le schéma ci-dessus l’effet de réverbe va se faire en 3 temps :

  • le son direct qui comme son nom l’indique décrit les ondes sonores qui vont arriver directement aux oreilles de l’auditeur.
  • les premières réflexions où réflexions précoces. Elles vont arriver très rapidement à l’auditeur après avoir rebondies contre les parois de la pièce les plus proches. Vous l’aurez compris elles dépendront de la forme de la pièce.
  • le champ diffus, qu’on appelle également la queue de la réverbe.

Vous l’aurez compris on obtiendra ainsi différents types de réverbe. Ils dépendront des caractéristiques de la pièce dans laquelle sera jouée la source sonore,

Voici les plus courantes que l’on retrouvera au sein des plug-ins.

  • réverbes de type hall ou réverbe hall qui correspondent à de grandes pièces de type salle de concert.
  • réverbes room. Il s’agit ici d’une plus petite pièce style home-studio et studio qui amèneront une couleur naturelle à la prise.
  • réverbe chamber. Ce type de réverbe propose généralement une tail plus longue que les « room » et davantage de clarté que les hall.
  • réverbe plate.  Qui reproduit les réverbes grâce à la vibration de grandes plaques. Le son ainsi généré produit une réverbe assez brillante qui est particulièrement adaptée pour le mixage de la voix.

1. La réverbe pour re-créer un espace acoustique

Comme je l’ai précisé en introduction de cet article, la fonction la plus connue de la réverbération et peut être la plus utilisée consiste à recréer un espace acoustique à la prise de son.

Alors pourquoi cela ?

Et bien tout simplement parce que la plupart du temps les micros sont positionnés de manière très proches de la source sonore. C’est ce qu’on appelle la technique de prise de son en  « close mic ».

Ainsi le son qui va être capté par le micro proviendra principalement de la source sonore (et c’est le but recherché ici et ce sera d’autant plus vrai si on utilise un micro à directivité cardioïde), on aura donc très peu d’ambiance de pièce.

Le son va donc être un peu brut, un peu sec. C’est pour ça qu’on va utiliser la réverbération pour permettre de donner l’illusion que l’instrument a été enregistré dans un espace sonore particulier.

2. Donner de la profondeur / Création des plans sonores

Vous le savez sans doute et je le rappelle régulièrement, la réverbération va nous permettre de créer les plans sonores c’est à dire donner de la profondeur au mixage.

Comment on va réaliser cela ?

 Et bien on va tout simplement utiliser l’effet psycho-acoustique de la réverbe.

Ainsi lorsqu’on va envoyer de la réverbe dans une piste d’instrument (Peu importe la nature), cela donnera la perception d’entendre cette même source, plus éloignée, plus loin.

 Ainsi lorsqu’on va envoyer de la réverbe on va placer la source plus à l’arrière du mix.

C’est assez magique et bluffant je dois bien l’avouer lorsqu’on découvre cet effet pour la première fois.

Voici un petit shéma qui n’est qu’un exemple parmi tant d’autres mais qui vous permet de visualiser cette notion de profondeur.

réverbe - placement des instruments dans la profondeur

On le constate bien dans ce schéma : tous les instruments ne sont pas placés au même endroit dans le mix.

Il y a la dimension de largeur que l’on va obtenir avec la gestion de la panoramique.

Pour gérer la profondeur, c’est grâce à la quantité de réverbe que l’on enverra dans les différentes sources sonores que l’on fera plus ou moins reculer les instruments au fond du mix.

Ainsi on enverra davantage de réverbe dans les éléments de batterie que ce soit les toms, la caisse claire par rapport à la basse la grosse caisse, la voix lead, qu’on voudra davantage garder au premier plan et  pour lesquels on enverra moins de réverbe.

3. Donner de la cohésion au mixage

Cette notion de cohésion du mixage est également très importante et on va pouvoir la gérer également avec la réverbération.

Qu’est-ce qu’on entend par cohésion du mixage ?

Il est possible que les prises de son, et c’est souvent le cas, aient été réalisées dans des endroits différents, dans des pièces différentes qui forcément et inévitablement auront une acoustique différente.

Du coup cela peut être un peu gênant à l’écoute et venir titiller un tant soit peu l’oreille avec cette désagréable sensation que ça ne sonne pas vraiment naturel.

Par ailleurs vous le savez sans doute l’acoustique de la pièce joue un rôle essentiel à la prise de son et va nécessairement « colorer » le son selon ses caractéristiques.

 Si elle est grande, petite, selon les matériaux utilisés pour recouvrir les murs, l’architecture de la pièce….

Alors pour palier à ce problème et venir justement redonner de la cohésion à l’ensemble et donner l’illusion que tous les instruments ont été enregistrés dans la même pièce, on utilisera une réverbe.

Cette dernière sera choisie de manière subtile et appropriée parmi les room, halls, les Chambers les plates, les réverbes à convolution… et qu’on enverra dans toutes les pistes.

On réussi donc à redonner une cohésion d’ensemble aux prises de son comme si elles avaient été réalisées dans une même pièce.

4. Apporter une touche de créativité à votre titre.

Ecoutez le pont de cette chanson de « Led Zeppelin – Whole Lotta Love » à 1’25.

Alors étonnant non ?

La réverbe peut être effectivement un excellent outil de créativité qui pourra servir votre mix.

L’idée ici consiste à créer un effet de surprise et attirer l’attention de l’auditeur sur un passage de la chanson par exemple qui viendra servir le titre en créant un contexte et une ambiance particulière.

Il y a bien entendu 1000 façons d’utiliser la réverbération dans sa dimension créative mais toutefois j’attire votre attention sur le fait qu’il ne faut pas en abuser.

En effet il me paraît essentiel de toujours se poser la question une fois qu’on a mis en place sa réverbe : est-ce que son utilisation va servir la chanson ?

Pas toujours évident de répondre à cette question je vous l’accorde mais vous verrez qu’avec l’expérience vous maîtriserez davantage cette notion de créativité à l’aide de la réverbe.

5. Arrondir le titre.

Le dernier point sur lequel je voudrais attirer votre attention consiste à utiliser la réverbe pour arrondir la chanson.

Quand je dis arrondir c’est donner une petite couche de ponçage au sens d’atténuer et masquer légèrement les petites imperfections fréquentielles qu’il pourrait y avoir au sein de la chanson.

Cet aspect est évidemment à prendre avec des pincettes en ce sens où il vaut mieux avoir résolu les problèmes en amont au stade de l’égalisation puisqu’il s’agit du fréquentiel plutôt que d’envoyer de la réverbe pour masquer des imperfections de la source en question.

Ceci étant, sachez-)le, envoyer de la réverbe dans une piste a tendance à adoucir légèrement le fréquentiel

Conclusion

Voilà vous savez maintenant à quoi va vous servir la réverbération dans des sessions de mixage.

Je vous invite dès maintenant à expérimenter ces pistes de réflexion dans vos sessions de mixage !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.