Pages Menu
Categories Menu
Reverb : Comprendre cet outil du mixage audio

Reverb : Comprendre cet outil du mixage audio

Les outils de reverb sont bien souvent les outils les plus mal utilisés lors des mixages audios.
Parmi les différents effets utilisés, comme nous avons pu le voir dans l’article sur les différentes étapes pour bien réussir un mix, la reverb est un des plus compliqué à régler. Quand on débute, l’erreur la plus courante est de pousser beaucoup trop l’effet de réverbération et ainsi dénaturer complètement votre mix.

Dans cet article, nous allons voir les bases et les enjeux des reverbs lors du mixage et essayer de comprendre leur utilité pour que vous puissiez en faire une utilisation des plus correcte…

Reverbs : à quoi elles servent ?

Le son est composé de fréquences qui sont des vibrations acoustiques. L’air qui nous entoure, transmet le battement de ces vibrations qui sont mesurées en hertz. Ces vibrations sont captées et interprétées par notre système auditif.

Lorsque l’on procède à un enregistrement, avec les techniques de prise de son actuelle (surtout en home-studio), les instruments sont totalement dénués d’espace sonore. Ceci est normal car par souci de qualité des prises de son, nous réalisons le plus souvent des prises de son en « close mic », c’est-à-dire des prises de son de proximité.

Le premier intérêt de l’utilisation d’une reverb va être de recréer un espace sonore pour redonner une réalité acoustique à vos instruments.

Historiquement l’homme à toujours eu besoin d’une mise en scène sonore car il a toujours conçu et exploité des espaces permettant d’accueillir ses créations et ses représentations. Nous pouvons prendre pour exemple les plus prestigieuses salles de concert, ou encore plus loin les cavernes les plus réverbérantes dans lesquelles les hommes préhistoriques effectuaient leurs peintures.

C’est donc un besoin naturel de percevoir le son mais aussi sa réverbération pour se représenter les éléments.

Ceci amène le second intérêt : donner une émotion à votre chanson.

Nous nous sommes forgés de par notre expérience personnelle des représentations des espaces sonores au quotidien. Sans représentation des espaces, le son nous paraît sans vie et très plat, donc sans émotion.

Les Reverbs et troisième dimension !!!

Ça y est on tombe dans le surnaturel… Non pas du tout…

Il faut anticiper une chose. Un mixage audio se réalise dans 3 dimensions.

  • La dimension verticale
  • la dimension horizontale
  • la dimension de la profondeur
Reverb : les 3 dimensions du mix

Cette dernière constitue la troisième dimension, et c’est sans doute la plus compliquée à gérer.

Quel est le rôle de cette 3° dimension ?

Le but va être de donner un étagement aux instruments dans le champ de la profondeur. Il va falloir faire un choix (le mixage audio est une activité où il faut prendre des décisions). Quel instrument vous allez laisser à l’avant, quel autre vous allez mettre un peu plus en retrait ou encore quel est celui que vous allez mettre tout au fond ?

Pour réaliser ceci vous allez utiliser les outils de reverb mais aussi ceux de délais. Les effets d’equalisation et de compression sont eux plus fait pour agir sur la dimension verticale. Mais n’oublions pas cependant que chaque dimension est liée et qu’agir sur une, joue sur les autres de manière inévitable. C’est là que réside toute la difficulté du mixage audio.

Reverb : comment est constitué un son dans un espace ?

Un son tendu dans un espace se décomposera en 3 parties.

  • Le son direct qui arrivera de l’instrument directement dans nos oreilles
  • Les réflexions précoces (early reflections), ce sont les premières réflections du son à arriver à vos oreilles après le rebond sur une partie ou un obstacle (<100 ms)
  • La diffusion (champ diffus) qui lui arrivera à vos oreilles après plusieurs rebonds
Reverb : 3 composantes de la reverbération

Gardez bien ce schéma en tête car la clé de la compréhension du réglage d’une reverb est ici

Reverb : que fait le son sur une paroi ?

Quand le son arrive sur un obstacle, il se passe 3 phénomènes qui varierons en fonction de la structure de l’obstacle et de son revêtement.

1- L’Absorption
Une partie de l’énergie sonore sera absorbée par l’obstacle et en général les aigües sont mieux absorbés que les graves.

2- Transmission
Un partie du signal va passer de l’autre côté de la paroi. Exemple lorsqu’un camion passe proche de chez vous

3- La Réflection
C’est énergie qui est réfléchie par la surface c’est le phénomène de réverbération.

Après cet aperçu théorique indispensable, nous allons à présent nous concentrer plus précisément sur l’outil de reverb.

Reverb : action du son sur une paroi

Reverb les paramètres importants ?

Comment pouvons-nous recomposer cette perception sonore avec un outil de réverbération ? Avec ce dernier, vous allez devoir reconstituer 3 phases (2 plus précisément mais ne compliquons pas) que nous avons vu plus haut :

  • Le son direct
  • Les early reflections
  • La diffusion

Le type de reverb :
Il existe plusieurs presets que vous pourrez rencontrer. Des rooms, des halls, des plates, des spring.

Le predelay :
Il va permettre de régler le temps qui séparent la perception du son direct et des early reflection. C’est un élément important pour déterminer la dimension d’un lieu

Le RT60 :
Il permet de régler le temps de décroissance de la diffusion. Plus précisément, c’est le temps que va mettre le champ diffus pour décroitre de 60 db.

Le Damping :
C’est le coefficient d’absorption des parois simulées de votre pièce en fonction des fréquences. Vous pouvez régler un coefficient d’absorption plus ou moins important dans les graves par rapport au aigües par exemples ou l’inverse. Ceci servira à régler la couleur que vous souhaitez donner à votre diffusion.

Comment bien régler une reverb ?

Avec ces premières bases vous allez pouvoir vous lancer dans le réglage de vos reverbs. Je vous ai préparé d’ailleurs un livret avec des presets de base que vous pouvez utiliser comme point de départ pour vos instruments. Pour cela il suffit de télécharger le livret qui accompagne cet article

Pour aller plus loin et pour plus de facilité dans un premier temps, vous pouvez aussi découvrir la méthode du blending qui vous permettra de régler plus facilement vos outils de reverb. C’est une méthode que j’enseigne à tous mes élèves qui découvrent l’utilisation des reverbs.

Téléchargez votre livret sur les reverbs

Post a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This