Travailler sa voix : comment l’améliorer et la préserver ?

Échauffements vocaux : savoir préparer sa voix pour être performant.

Travailler sa voix est essentiel pour toutes les chanteuses et les chanteurs, mais pas seulement… La voix est un élément primordial pour s’exprimer, à la fois dans son travail ou son activité artistique, mais aussi dans votre vie de tous les jours… En effet, que l’on soit enseignant, commercial, comédien, chanteur, que l’on travaille par téléphone ou qu’on soit simplement un grand bavard, travailler votre voix pourra vous évitez pas mal de désagréments.

Qui ne s’est jamais retrouvé avec un enrouement, une fatigue vocale ou même une extinction de voix après avoir forcé sur ses cordes vocales ? Voici mes conseils et quelques exercices afin de vous permettre de travailler votre voix. Vous pourrez, ainsi, l’améliorer et la préserver quotidiennement et pour longtemps…

Sur le même thème :

Table des matières:

Travailler sa voix : Les bases

Avant de travailler sa voix pour l’améliorer, il faut tout d’abord faire le nécessaire pour la préserver et l’entretenir.

Mes conseils pour préserver votre voix :

Il faut savoir que trop solliciter sa voix sans en prendre soin peut l’abîmer à plus ou moins long terme. Lorsque les cordes vocales fatiguent et/ou subissent trop de tensions au niveau de la gorge cela peut provoquer de nombreux désagréments. Du simple enrouement à l’extinction de voix, ces petits bobos désagréables et gênants peuvent vite devenir récurant. Ils peuvent même, abîmer sérieusement vos capacités vocales.

Prendre soin de sa voix, c’est avant tout penser à s’hydrater en buvant de l’eau régulièrement. C’est aussi éviter les aliments qui peuvent l’irriter : sodas, produits laitiers, tabac, alcool…

Il est très important d’avoir des temps de repos pour votre voix. Faites des pauses vocales autant que possible dans votre journée, même s’il ne s’agit que de quelques minutes. Sachez aussi que vos cordes vocales ont besoin d’au moins 7 h de repos absolu. C’est la condition pour avoir une voix en pleine capacité, alors faites de bonnes nuits !

Et, évidemment, préserver sa voix c’est aussi apprendre à correctement l’utiliser… Apprendre à bien respirer, apprendre à choisir le bon ton et apprendre à utiliser les résonateurs. Toutes ces techniques ont pour but de vous éviter de forcer sur les cordes vocales et d’éviter les tensions au niveau de la gorge.

Comment entretenir votre voix au quotidien :

Voici la liste des éléments essentiels pour travailler sa voix au quotidien et améliorer ses capacités vocale.

améliorer sa voix
  • Echauffer sa voix est indispensable avant tout effort vocal, parlé ou chanté. L’échauffement concerne d’abord les cordes vocales, que l’on doit réveiller en douceur. Vous pouvez fredonnez bouche fermée afin d’éviter tout forçage. Faites le du grave vers les aigus en vous aidant le cas échéant d’un clavier. Puis, comme un athlète qui prépare ses muscles avant un effort, il vous faudra préparer vos cordes vocales. Vous pourrez le faire en pratiquant des exercices vocaux, comme des gammes et vocalises, par exemple.
  • Penser à s’hydrater tout au long de son discours ou entre chaque chanson. C’est un point auquel on ne pense pas mais, plus vous allez vous impliquer dans un discours ou dans une chanson, plus vous risquez de vous déshydrater. Sachez aussi que les émotions telles que le stress ou l’excitation, assèchent votre gorge et resserre le larynx. Il vous sera dès lors plus difficile de faire passer l’air et de porter votre voix. Gardez toujours une bouteille d’eau à proximité.  
  • Détendre les muscles de son visage et décontracter tout son corps. Il ne faut pas oublier que c’est votre corps tout entier qui parle et qui chante…Il est important de permettre le relâchement de tous les résonateurs et muscles annexes. Mâchoires, gorge, larynx, diaphragme, mais aussi les cervicales, les épaules et le dos.
  • Prendre conscience de ses cavités de résonnance. Vous pouvez hanter des voyelles en vous bouchant le nez. C’est une méthode simple et efficace pour ressentir les différents résonateurs.
  • Prendre le temps et apprendre à respirer correctement. Respirer et abdominaux vont de pair. Apprenez à transformer votre respiration thoracique habituelle pour privilégier une respiration abdominale. Cette respiration est beaucoup plus profonde et naturelle. Elle vous permettra d’augmenter votre capacité respiratoire mais aussi de ralentir votre rythme cardiaque. Et par conséquent, diminuer votre stress…
  • Travailler sa voix grâce à un entrainement régulier en suivant les conseils d’un prof de chant ou d’un coach vocal. Le coaching vocal est aussi utile et important pour un chanteur et un comédien que pour n’importe qui utilisant sa voix au quotidien. Apprendre les techniques pour travailler sa voix pourra permettre d’améliorer ses capacités et d’éviter pas mal de désagréments…
  • Se faire entendre sans crier.  Travailler sa voix c’est apprendre à la placer et à utiliser la bonne respiration. Connaître les muscles d’appuis (diaphragme, périnée, abdos) vous offrira aussi, la possibilité d’augmenter la puissance et le volume de votre voix sans vous faire mal et sans prendre le risque de finir aphone..!!!

Travailler sa voix parlée :

Travailler sa voix est aussi important pour un chanteur que pour n’importe quelle personne qui utilise sa voix au quotidien… Nombre d’activités professionnelles ou non demandent une sollicitation importante de la voix. En effet, des enseignants aux comédiens, en passant par les standardistes, les conseillers et les vendeurs, toutes personnes ayant besoin de communiquer par la parole doit apprendre à travailler sa voix. Et même si vous avez un talent d’orateur et une diction hors pair, pas question de s’endormir sur vos lauriers !

coaching vocal

Préparer sa voix :

Il faut avant tout comprendre que vos cordes vocales sont des muscles et qu’il est donc possible de les développer pour les rendre plus endurantes et performantes. Mais comme tout sportif, on s’échauffe avant l’effort !

Commencer par vous détendre, ouvrez grand la mâchoire, baillez, souriez à pleines dents, tapotez vous le visage, massez vous le cou, relâchez vos épaules… Autant de petits gestes qui vous éviterons d’être raide comme un bâton et qui amélioreront votre performance.

Ensuite échauffez votre voix en commençant à fredonner bouche fermée, par exemple, puis en chuchotant. Adoptez ensuite, une voix naturelle, sans cherchez à en pousser ni le volume ni la vitesse, et faîtes quelques vocalises en partant du son le plus grave au son le plus aigu, puis l’inverse.

Travailler sa voix :

Afin de mieux travailler sa voix, on peut coupler ces exercices de vocalises avec de la diction. Savoir parler ou chanter de manière distincte c’est encore mieux ! En d’autres termes, il ne s’agit pas seulement de travailler sa voix pour développer des cordes vocales puissantes, mais de la mettre en valeur par une élocution percutante. Pour ce faire, vous pouvez réciter des enchaînements de syllabes comme “Pe pa pi po pu” en prenant soin d’insister sur chaque son. Vous pouvez aussi répéter quelques phrases d’articulation qui vous feront travailler efficacement votre diction.

Mais vous aurez beau échauffer vos cordes vocales et travailler votre diction sans relâche, tous ces efforts seront réduits à néant tant que vous n’apprendrez pas à respirer correctement. La seule respiration qui nous permet de porter la voix de manière efficace c’est la respiration abdominale, appelée aussi respiration diaphragmatique.

Pour parler plus fort et plus longtemps sans fatiguer sa voix, il faut parler avec le ventre ! Cette respiration que l’on observe chez les bébés, lorsqu’ils gonflent leur petit bidou est la respiration la plus naturelle et profonde. C’est elle, qui permet, grâce à l’utilisation du diaphragme et de la sangle abdominale, de mieux gérer le débit de l’air et de moins forcer sur vos cordes vocales.

Afin de ne pas se fatiguer inutilement, il est important de choisir le bon ton de voix. En effet, préparer et travailler sa voix ne suffit pas, il est primordial de savoir choisir le ton qui vous permettra d’être en confort vocal. Ce sera moins fatiguant pour vous… et pour les oreilles des autres ! N’hésitez pas à “baisser d’1 ton”, comme le dit l’expression. C’est à dire prendre un ton un peu plus bas que votre voix habituelle. Cela vous rendra plus audible aux autres, plus convainquant et vous demandera moins d’effort vocal sur la durée.

Comment travailler sa voix pour chanter ?

Bien évidemment, tout ce que je viens d’exposer pour travailler sa voix parlée est aussi valable pour travailler sa voix chant. Mais cela ne suffit pas, travailler sa voix est un exercice du quotidien, pour progresser sans jamais régresser ni même stagner.

chorale travailler sa voix

Travailler sa voix, un véritable entrainement :

Il vous faut améliorer votre voix grâce à un entraînement adéquat. C’est grâce à cet entrainement que vous pourrez élargir le registre de vos chansons et même votre spectre vocal. Vous améliorerez votre voix de poitrine et votre voix de tête. Vous augmenterez aussi votre puissance. Autant de recettes qui s’avéreront gagnantes pour quiconque souhaiterait travailler sa voix pour bien chanter.

Travailler sa voix pour mieux chanter c’est tout d’abord, assimiler le principe de la respiration pour le chant et pratiquer régulièrement les différents exercices de respiration. On l’oublie souvent, mais les techniques respiratoires jouent un rôle essentiel pour mettre en valeur un timbre de voix. Elles rendent la voix plus audible, plus constante et permettent de moduler votre vibrato.

Les techniques vocales pour travailler sa voix :

Dans un second temps, les exercices vocaux permettront de travailler sa voix en profondeur et d’augmenter ses capacités. Comme un sportif qui s’entraine et travail sa musculature quotidiennement, travailler sa voix à l’aide d’exercices permettra à vos cordes vocales de se renforcer. Il sera même possible, grâce à l’aide d’un prof de chant de les développer et leurs apprendre à se contracter différemment pour émettre des fréquences de son inédites.

La voyelle est au cœur de toute modulation vocale, d’où l’importance de travailler sa voix avec des vocalises. Les sons “oro et oui” mettent respectivement en action le pharynx, le larynx et la précision vocale, sans jamais forcer. Le périnée et les abdos doivent être mis à contribution pour accompagner les sonorités le plus loin possible.

C’est un travail d’orfèvre dans lequel un professionnel saura vous guider.

Travailler sa voix permet en effet d’éviter la fatigue des cordes vocales. D’apprendre à naviguer en souplesse entre les sons aigus et les sons graves et démontrer toute sa richesse vocale. C’est aussi le travail du placement de la voix. Apprendre à contrôler l’ouverture du larynx et l’utilisation des résonateurs. Autant de techniques qui vous fourniront les armes indispensables pour mieux chanter !

Tout ceci créé un ensemble que l’on nomme les techniques vocales. Grâce à un véritable guide, votre prof de chant; vous aurez la possibilité de mettre en valeur toutes vos capacités vocales. Travailler sa voix passe par un apprentissage et la maîtrise de toutes ces techniques, respiratoires et vocales.

Exercices pour travailler sa voix :

exercer sa voix

Quelques exercices seront toujours nécessaires pour perfectionner sa technique de chant. Un entraînement assidu et régulier sera le gage d’une réelle amélioration de vos capacités vocales. Votre maître mot devra être : Répéter !

Décontracter vos muscles :

Travailler sa voix consiste d’abord à se relaxer et à décontracter tout son corps. La gestion du stress permet de libérer sa voix.

C’est d’abord un travail physique d’aisance et de souplesse de la zone autour des cervicales. En faisant bouger la tête autour de votre nez en guise de pivot, votre inconscient s’occupera de détendre les très nombreux petits muscles incriminés… Vous pouvez aussi détendre les muscles du cou en basculant doucement votre tête de gauche à droite, puis d’avant en arrière. Roulez ensuite les épaules en avant puis en arrière afin de décontracter vos trapèzes. La colonne vertébrale, en réalisant une flexion souple du buste et terminez par un large bâillement qui permet d’ouvrir le larynx et d’accroitre la production des sons.

Pour finir, je vous propose un exercice pour décontracter votre gorge : Imaginez que vous soufflez une bougie, rajoutez un son à ce souffle, un peu comme une corne de brume. Maintenant, essayez de faire un peu plus aigu. C’est comme si vous vouliez souffler le son et le projeter sur la bougie… Essayez de vous concentrer sur ce que vous ressentez. Votre gorge se décontracte et s’ouvre au fur et à mesure.

Exercices respiratoires :

Tout d’abord, commencez par vous tenir debout et prenez une grande inspiration par le nez. Si vous gonflez la poitrine et que vous relevez les épaules, c’est que vous mobilisez seulement la partie haute des poumons. Or, ce n’est pas votre poitrine qui doit se gonfler mais votre ventre, signe que le diaphragme se contracte. Ce muscle qui se trouve juste en dessous des poumons agit comme une sorte de tremplin pour propulser l’air, ce qui aide à transporter les sons créés par les vibrations des cordes vocales.

.Pour expérimenter cette respiration abdominale, vous pouvez vous allonger en posant un livre sur votre poitrine : celui-ci ne doit pas tomber quand vous inspirez profondément, c’est uniquement le ventre qui doit se gonfler. Vous pouvez à présent vous mettre debout et placer les mains juste au-dessus des hanches. Entrainez-vous à gonfler votre ventre comme un ballon, tout en ouvrant la cage thoracique, c’est-à-dire en remplissant progressivement les poumons de bas en haut. Ne forcez pas : pratiquez cette respiration lentement et en douceur pour bien en ressentir les effets à chaque étape. Je vous invite aussi à lire les autres articles à ce sujet et à regarder ma vidéo.

Afin de pouvoir correctement travailler sa voix, il faut maîtriser la bonne respiration.

Travailler sa voix avec des exercices vocaux :

Travailler sa voix : résonance : Il est important d’apprendre à utiliser ses résonnateurs afin de mieux travailler sa voix.

Prenez une tonalité confortable et amusez vous à enchainer les voyelles o, u, i, u, o. Faites attention de ne pas pousser sur votre voix et gardez un volume moyen. Pour passer d’une voyelle à l’autre, on est obligé de modifier la forme des lèvres, de la bouche et de faire bouger la langue. Concentrez vous sur le mouvement de la langue, prenez conscience du mouvement des lèvres et comment ces petits mouvements ont une incidence sur le son et sur la résonance.

mieuc chanter


Travailler sa voix : placement vocal
: Apprendre à placer sa voix grâce aux résonateurs évite de forcer et de serrer la gorge.

Nous allons utiliser le son “i”. C’est l’une des rares voyelle qui vous permet de placer systématiquement la voix vers le haut du visage, dans cette zone qu’on appelle le masque. Vocalisez en utilisant le son “i” en commençant par une voix médium, vous remarquez que la résonnance se situe au niveau de votre palais, derrière les incisives. A présent, faites évoluer votre vocalise vers l’aigu et ressentez la résonnance se déplacer dans les fosses nasales, puis au niveau des tempes ou du front. C’est en utilisant ces résonnateurs que votre voix aura les meilleures harmoniques. Vous constaterez également, que vous ne forcerez pas avec votre gorge. 

Tout ce qui vous reste à faire, maintenant, c’est de conserver ce placement en chantant les autres voyelles. 
Faites, tout d’abord vos vocalises en ajoutant le son “i” devant les autres voyelles ( ia, ie, io, iu. ) puis, recommencez sans le “i” en essayant de conserver le placement vocal.


Travailler sa voix : articulation : Parler et chanter distinctement et avoir une bonne diction font partie de l’entrainement vocal

Comment pourrions nous faire l’impasse sur l’articulation et la bonne prononciation ?! Travailler sa voix, c’est aussi améliorer son éloquence… Travailler les muscles de la bouche et de la mâchoire permet d’améliorer son flux de paroles tout en le rendant encore plus clair et audible. Alors voici quelques phrases de phoniatrie et d’orthophonie amusantes qui vous permettront de progresser.

“Sachez, cher Sasha, que ces sachets s’achètent.” “Je veux et j’exige d’exquises excuses.”

“Trois petites truites cuites, trois petites truites crues.” “Gros, grand grain d’orge.” “Douze douches douces.”

“Un chasseur qui chassait fit sécher ses chaussettes sur une souche sèche.” “Cinq chiens chassent six chats.”

“La jolie rose jaune de Josette jaunit dans le jardin.” “Ces six saucissons-ci sont si secs qu’on ne sait si c’en sont.”

“Suis-je bien chez ce cher Serge ?” “Ces fiches-ci sont à statistiquer.” “Ciel ! Si ceci se sait, ces soins sont sans succès.”

“Un beau gros bras blanc.” “Ton thé t’a-t-il ôté ta toux ? ” “Grâce à grand Greg, je progresse ! ” Bon j’avoue, la dernière c’est pour flatter mon égo… 😉

Trop de chanteurs font l’impasse sur les exercices d’articulation, ils font pourtant partie intégrante de tout art oratoire.

Pour conclure :

Vous avez maintenant toutes les clefs en main pour améliorer durablement votre voix. Quelque soit les conditions vocales dans lesquelles vous vous trouverez, plus rien ne pourra vous empêcher de parler plus fort et plus longtemps ainsi que de chanter mieux et sans efforts.

Bien évidemment, je ne saurais que vous conseiller de faire appel à un professionnel pour vous accompagner. Travailler sa voix ne s’improvise pas, les conseils avisés d’un prof de chant ou d’un coach vocal, en direct ou en formation en ligne, vous assureront d’être correctement guidé et accompagné.

Et n’oubliez pas qu’apprendre, comprendre et pratiquer constituent la base pour travailler sa voix et qu’une belle voix se forge en chantant !

Retrouvez tous les articles parlant des techniques de chant pour vous aider à améliorer votre voix et vous permettre d’acquérir les bons réflexes afin de chanter avec plaisir et d’enchanter le monde qui vous entoure.

Pour aller plus loin :

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest

Share This