Menu des pages
Menu des Catégories
filtre coupe bas : l’arme absolue pour éclaircir un mix

filtre coupe bas : l’arme absolue pour éclaircir un mix

Mixer une chanson, au-delà de l’aspect passionnant et excitant que cela suscite, demeure une étape complexe et semée d’embûches où il n’est pas rare d’y avoir consacré beaucoup de temps et d’énergie pour un résultat qui peut s’avérer parfois peu valorisant faute la plupart du temps, d’une réelle maîtrise des traitements et effets à appliquer sur les sources enregistrées. Cet article consacré aujourd’hui à l’utilisation du filtre coupe bas vous donnera des bases solides pour faire « du ménage » au niveau des fréquences basses situées dans le bas du spectre.

Cette étape INCONTOURNABLE en mixage apportera de la clarté à votre mix et vous assurera d’appliquer un premier traitement  à vos sources qui sera bénéfique quel que soit le genre musical de votre projet.

Préambule

Chaque instrument ou source sonore que ce soit une guitare, un piano, un synthé, des cordes, une batterie, et même une voix vont présenter au niveau du spectre sonore des fréquences basses plus ou moins importantes qui vont s’avérer inutiles dans votre mix.

Cela signifie que ces fréquences pourront et devront être supprimées sans pour autant que cela détériore le son de votre source. Cette opération vous permettra de donner de la clarté à votre mix et consistera à ajouter en insert sur chacune de vos pistes un égaliseur où nous sélectionnerons un filtre coupe bas.

Filtre coupe bas avec une valeur seuil à 142 hz
Filtre coupe bas à 142 hz

Le filtre coupe bas : une atténuation progressive.

Le principe du filtre coupe bas va consister à ne laisser passer les fréquences basses qu’à partir d’une certaine valeur qu’on appellera une valeur « seuil » que vous aurez la possibilité de choisir selon vos propres réglages. La particularité du filtre coupe bas réside également dans le fait qu’il possède une pente progressive ce qui lui confère une certaine douceur dans les traitements du fréquentiel de vos sources. Il n’agit donc pas de manière drastique et radicale comme peuvent le faire d’autres filtres comme le filtre en plateau par exemple. Vous aurez la plupart du temps la possibilité de choisir une pente plus ou moins abrupte selon le traitement que vous souhaiterez opérer.

Comment régler un filtre coupe bas?

S’il existe plusieurs méthodes pour appliquer un filtre passe haut  je vous livre ici ma propre façon de procéder qui se décline en 4 étapes.

Etape 1

Quelque soit la source sonore j’opère un balayage de la fréquence que je désire couper vers la droite jusqu’à ce que le son se trouve dénaturé ou « trop sec », manquant de basse et de chaleur. Je repère ensuite cette valeur qui va m’indiquer naturellement le seuil à ne pas dépasser.

Etape 2

Je réitère ensuite la même opération mais vers la gauche depuis la valeur précédente et de manière beaucoup moins drastique mais en étant plus précis afin de repérer cette fois quelle est la fréquence où la présence des basses me gêne le plus, où elle paraît encore trop imposante.

Etape 3

Je sais ensuite que mon filtre coupe bas définitif sera appliqué entre ces 2 valeurs. A l’oreille, je balaye mon curseur en passant de l’une à l’autre afin de stopper sur une fréquence précise qui sera en fait un compromis entre « trop de basse » et « pas assez ».

Etape 4

Enfin, les 3 premières étapes ayant eu lieu avec ma piste en mode solo, je fais toujours une écoute avec les autres sources du mix afin de voir si mon traitement n’a pas été trop radical ou trop timide. Il peut m’arriver de bouger légèrement la fréquence du filtre coupe bas en fonction de ce que j’entends et perçois au niveau de l’ensemble de mon mix.

L’oreille et l’écoute sera votre meilleur atout…

Vous donner des fréquences de coupure en fonction du type d’instrument n’est pas forcément judicieux car selon le contexte d’écoute, le timbre de l’instrument, la qualité de la prise de son… Tous ces facteurs seront autant de variables à pendre en compte dans le réglage de votre filtre coupe bas. Il n’y aura donc réellement que votre oreille qui vous guidera dans vos choix de réglages.

Vous verrez avec l’habitude, et je vous conseille de le pratiquer dès maintenant, vous ne regarderez plus la fréquence affichée par votre DAW, seules vos oreilles vous diront où positionner votre curseur. Vous vous étonnerez parfois d’avoir placé votre filtre coup bas aussi haut !

Prendre en compte le contexte de vos sources

Afin d’illustrer mon propos et pour vous donner un exemple concret, je n’appliquerai pas le même filtre sur des guitares acoustiques jouées dans un contexte rock avec de la basse et de la batterie et dans un contexte guitare/voix.

En effet dans le contexte rock je laisserai plutôt la place dans le bas du spectre à la basse et  à la grosse caisse. De ce fait je n’hésiterai pas à «tailler» franchement  dans le bas du spectre aux niveau de mes guitares en appliquant mon filtre passe haut autour des 120 Hz voire plus dans certains cas.

Par contre dans le contexte d’un guitare/voix, la guitare étant le seul instrument, mon choix s’orientera vraisemblablement dans l’idée qu’elle conserve de la présence au niveau des basses. La valeur de mon filtre que j’appliquerai sera sans doute en-dessous des 100 Hz.

Utilisez l’analyseur de spectre de votre EQ

A travers cet exemple comprenez qu’il est important de bien écouter vos sources car ce doit être avant tout vos oreilles qui doivent vous guider dans cette première étape de modification du fréquentiel de votre chanson. Pour autant je vous conseille vivement d’avoir un œil attentif sur les fréquences de chacune de vos sources. Pour cela servez-vous de l’analyseur de spectre dont généralement tous les équaliseurs sont dotés. Il vous donnera des renseignements importants sur le fréquentiel des instruments  et vous évitera ainsi de commettre des erreurs.

Analyseur de spectre de Logic PRO X
Analyseur de spectre Logic Pro X

Il vous donnera également d’emblée une idée de la fréquence que vous aurez à couper et surtout vous développerez votre oreille qui vous guidera à faire les bons choix et notamment à respecter la profondeur de vos sources en fonction de leurs spécificités.

Conclusion

Effectuer un bon nettoyage dans le bas du spectre grâce au filtre coupe bas de toutes les pistes de vos sessions apportera indéniablement à vos mix de la clarté et de l’intelligibilité que tous les ingénieurs du son recherchent dès lors qu’ils abordent la phase de mixage. C’est donc une première étape au niveau de l’égalisation qui va modifier le fréquentiel de vos sources. Il s’agit bien ici d’enlever et de nettoyer des fréquences indésirables.

Nous verrons dans un prochain article les différents traitements que nous pourrons appliquer avec un égaliseur et que s’il est utilisé principalement pour couper des fréquences indésirables et gênantes, il peut également permettre d’en ajouter à condition d’être quelque peu initié aux fréquences qui enrichiront le timbre de l’instrument.

Visionner la vidéo :

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This