Equalisation : quelques repères pour le mixage en home-studio

Post production audio : les étapes pour bien réussir votre mixage

Equalisation : il existe plusieurs étapes lors du mixage audio. L’équalisation (ou égalisation) est une des premières et sans doute la plus importante. Elle va permettre de sculpter les instruments dans le champ fréquentiel pour leur donner une place dans le mix.

Sur le même thème :

Delay audio : comprendre son utilité en mixage audio.

Le delay audio et un effet très utilisé dans la production musicale. Utilisé avec un instrument lors de la prise de son (Guitare, claviers…)  ou en contexte de mixage audio…

Mixage et mastering : 2 étapes différentes dans le processus de production musicale

Le mixage et le mastering font bien souvent l'objet de confusions notamment chez les home- studistes débutants. Pourtant il s'agit bien de 2 notions distinctes. Elles interviendront à des moments…

mixage audio ; par où commencer

Mixage débutant ; par où commencer ?

Lorsqu'on se retrouve seul devant sa console où son écran, il est parfois difficile de savoir par où commencer. C'est pourquoi je vous propose dans cet article, une méthodologie que…

La compression dynamique

La compression dynamique : les fondamentaux à maîtriser

Nous entendons parler de compression dans beaucoup de situations, Photo, vidéo, mais aussi musique. Attention toutefois car un amalgame peut être très vite fait. Remettons les choses au clair tout…

Editing une étap importante pour préparer le mixage audio

Editing audio : comment bien préparer votre mixage audio

L’Editing audio est une phase de la production musicale qui est souvent négligée. Il est rare de la voir mise en avant et très souvent elle n’est pas considérée comme…

reverb

Reverbe : Comprendre cet outil du mixage audio

Les outils de reverbe sont bien souvent les outils les plus mal utilisés lors des mixages audios.Parmi les différents effets utilisés, comme nous avons pu le voir dans l'article sur…

Equalisation : des outils en rapport avec la définition même du son 

Le son est composé de fréquences, c’est-à-dire des vibrations acoustiques. L’air qui nous entoure transmet le battement de ces vibrations qui sont mesurées en Hertz. Ces vibrations sont captées et interprétées par notre système auditif.

L’unité de mesure d’une fréquence est donc le Hertz (Hz)

L’oreille humaine possède une bande passante de 20 Hz (pour les sons graves) à 20000 Hz (pour les sons aiguës), c’est-à-dire que l’Homme au sens général, peut entendre les sons se trouvant dans cette bande de fréquences. En dessous de 20 Hz nous sommes dans les infrasons. Nous pouvons les ressentir mais pas les entendre (exemple d’un camion qui passe proche de nous, ou de sensations de vibrations que l’on peut avoir avec certaines musiques électroniques). Au dessus de 20000 Hz (ou 20 kHz) nous nous trouvons dans les ultrasons. Nous ne pouvons ni les entendre, ni les sentir. Certains animaux peuvent par contre y être sensible (exemple des chauves-souris qui les utilisent pour se diriger).

Equalisation : des outils qui utilisent les fréquences hertzienne du son

L’échelle Hertzienne est une merveilleuse invention. Elle va nous permettre de nous repérer dans les fréquences inhérentes aux différents instruments de musique. A l’aide des équaliseurs, nous allons donc pouvoir augmenter ou diminuer une bande de fréquence choisie. Pour être plus clair, voyons comment ces fréquences sont classées :

  • sub-basses : 30 à 63 Hz
  • basses : 63 à 250 Hz
  • bas-médiums : 250 à 500 Hz
  • médiums : 500 à 2000 Hz
  • haut-médiums : 2 à 4 kHz
  • aiguës : 4 à 20 kHz

Une  note va correspondre à une valeur fréquentielle fixe (exemple le LA de la 5ème corde d’une guitare correspond à 110 Hz). Ainsi nous allons pouvoir classer chaque octave (il en existe 8) dans une zone fréquentielle.

Voici le tableau correspondant :

Equalisation

 Attention, ce tableau donne des valeurs approchées

“C” correspond à la note DO. Vous constatez que la valeur fréquentielle double pour chaque octave. La ligne “repères”, donne les caractéristiques des bandes de fréquences ou plus précisément son classement dans le jargon habituel et connu du son (grave à aiguë).

Equalisation : connaitre la tessiture des instruments pour bien les régler

Lors de votre mixage, chaque instrument devra trouver sa place dans le spectre fréquentiel. L’oreille a donc un rôle essentiel. Un ingénieur du son professionnel a développé la capacité de repérer la fréquence correspondant à un son. Il est ainsi très facile pour lui de déterminer dans un mix les actions qu’il aura à faire avec ses équaliseurs.

Rassurez-vous il existe des outils visuels qui vous aideront à faire cela, ils sont d’ailleurs indispensables. Ces outils sont les analyseurs de spectre. Ils vous montreront en temps réel comment bougent les fréquences.

Pour vous aider, je pense qu’il est important aussi d’avoir une idée de la tessiture des différents instruments.

Voici un tableau permettant de se repérer :

Equalisation

Une note jouée sur un instrument quel qu’il soit possède une fondamentale, suivie d’harmoniques. Ici les tessitures représentent l’amplitude des notes fondamentales.

Equalisation : prendre en compte les harmoniques pour les utiliser

Repérer la note fondamentale n’est qu’une partie du travail que l’on aura à faire. Il faudra aussi partir à la recherche des harmoniques de chaque instrument. Une note est composée d’une fondamentale et d’une série d’harmoniques.

Comme je l’ai précisé précédemment, pour vous aider à trouver la tessiture et les harmoniques de chacun de vos instruments, vous pouvez utiliser un analyseur de spectre. Dans la vidéo ci-dessous, je vous montre comment il fonctionne et comment s’affichent les harmoniques.

Regardez :

Equalisation : les différents types que vous pourrez rencontrer et utiliser

  • EQ-Equaliseur paramétrique :
EQ-Equaliseur paramétrique

Il permettent de choisir une bande de fréquence et d’en régler le gain.

  • EQ-Equaliseur graphique :
EQ-Equaliseur

Les fréquences sont prédéterminées et il n’est possible que de régler ces dernières

  • EQ-Equaliseur semi-paramétrique :
Equalisation semi-paramétrique

Certains plugins, émulations d’équaliseurs de légende, sont dans cette catégorie. On les retrouve aussi sur certaines tables de mixage live où les fréquences médiums peuvent être choisies et réglées avec un gain, par contre les graves et les aiguës ont des fréquences présélectionnées et fixes.

Equalisation : Les différents paramètres de réglage

Sur un equaliseur, vous aurez la possibilité de régler différents paramètres

  • La fréquence : exprimée en Hertz comme nous l’avons vu
  • Le gain : permet d’atténuer ou d’augmenter en décibel (dB) la fréquence ou bande de fréquence sélectionnée
  • Le Q : correspond à la largeur de la bande de fréquence sélectionnée
  • Le type de filtre : coupe bas (low cut ou high pass), coupe haut (high cut ou low pass), cloche (bell),  plateau haut (high shelf), plateau bas (low shelf). Pour les équaliseurs paramétriques ils permettent une fonctionnalité de sélection de la bande de fréquence.

Equalisation : comment l’utiliser ?

Une fois ces notions théoriques comprises, vous allez pouvoir vous lancer dans l’utilisation de vos équaliseurs. Je rappelle que le but va être de sculpter chaque instrument pour que chacun trouve sa place dans le mix. Sans cette étape, les instruments seront noyés dans une masse sonore floue. Le but est de donner une cohérence. C’est pour cela que l’on utilise un EQ.

  1. “Cuter” ou atténuer les fréquences inutiles. Exemples, la pollution sonore due aux bruits d’ambiance, ou les fréquences trop graves ou trop aiguës. Pour cela, à l’aide de votre analyseur de spectre, vous allez pouvoir déterminer où commencent les fréquences fondamentales de l’instrument que vous traitez. Avec un coupe bas (high pass) supprimez tout ce qui se trouve avant ces fondamentales.
  2. Atténuer les fréquences aux mauvais rendu sonore. Continuez, à partir des fondamentales, à écouter les autres fréquences en augmentant le gain à l’aide d’une cloche (bell). Celles qui vous paraissent mauvaises sont à atténuer. Généralement les médiums sont des endroits à nettoyer fortement.
  3. Donner une place à l’instrument en cherchant des fréquences à booster. Vous allez pouvoir chercher les fréquences à augmenter pour mettre l’instrument en question en valeur dans le mix.

Une égalisation se fait avec une alternance d’écoute de votre instrument seul et avec les autres. Son écoute avec les autres est très importante pour s’apercevoir de la place qu’il prend dans le mix.

Voici un tableau vous permettant d’avoir des repères dans le mixage des différents instruments. Il représente une base théorique et des repères qui pourront varier en fonction de votre situation.

Equalisation

N’oubliez pas que l’important est d’entraîner votre oreille et les différents tableaux donnés ici sont des repères vous permettant de donner les premières notions à votre système auditif.

Pour aller plus loin :

Comment régler un equaliseur

Comment régler un equaliseur et partir du bon pied

S’il y a un outil indispensable dans la production musicale, c’est l’équaliseur. Peu importe ce que vous faites : mixage, production electro, musique acoustique, vous serez confronté à cet outil très rapidement. En ça, l’équaliseur est l’outil principal de l’ingénieur du son. C’est lui qui vous permettra de sculpter le son pour retirer les fréquences désagréables, génantes et non désirées…

filtre coupe bas : l'arme absolue pour éclaircir un mix

filtre coupe bas : l’arme absolue pour éclaircir un mix

Mixer une chanson, au-delà de l’aspect passionnant et excitant que cela suscite, demeure une étape complexe et semée d’embûches où il n’est pas rare d’y avoir consacré beaucoup de temps et d’énergie pour un résultat qui peut s’avérer parfois peu valorisant faute la plupart du temps, d’une réelle maîtrise des traitements et effets à appliquer sur les sources enregistrées. Cet…

Ear training : l’outil idéal pour progresser en mixage

Le ear training s'est développé assez récemment notamment avec le développement des applications pour smartphone. En effet le mixage audio qui consiste à intervenir sur les différentes sources de manière parfois chirurgicale nécessite d'avoir une écoute fiable. Cela permettra entre autre de repérer et déterminer les fréquences qui devront être corrigées. Pour cela l'oreille doit être parfaitement habituée et entraînée…