Sidechain : comprendre son utilité en mixage audio.

La compression dynamique : les fondamentaux à maîtriser

Le sidechain est une technique de compression qui est très utilisée aujourd’hui notamment dans la musique électronique. 

On la doit notamment à Douglas Shearer qui, dans les années 30, a découvert cette technique en voulant réduire la sibilance de bandes sons pour le cinéma avec la volonté de ne pas dégrader le son.

On retrouvera le sidechain sous plusieurs appellation :

  • sidechain compression
  • compression sidechain
  • chaînes latérales

Pour autant ce n’est pas une technique nouvelle car elle a toujours été utilisée dans les studios professionnels lorsque ces derniers possédaient des machines hardwares (Compresseurs, expandeurs, noise gate) équipées d’entrées sidechain ce qui était somme toute assez rare.

Voici parmi les compresseurs hardware équipés de la fonction sidechain  : le tube tech CL1B. Ce dernier est équipé du mode sidechain situé à l’arrière de la machine.

La technique de sidechain compression se montrera très utile en mixage audio dans de très nombreuses situations.

Elle est principalement utilisée pour placer certains instruments par rapport à d’autres au sein du mix de manière à améliorer la clarté générale de la chanson.

Le side chain est également une technique que l’on utilise beaucoup pour apporter une touche créative au mixage.

D’ailleurs, j’en suis sûr, sans doute avez-vous déjà entendu des exemples d’utilisation de la technique du sidechain dans des productions sans savoir qu’il s’agissait de cette technique !

Je vous laisse écouter cet exemple que je viens de « fabriquer » pour l’occasion…

Alors ? Cela vous parle ?

Avant de vous détailler et vous montrer comment mettre en place ce genre d’effets, essayons de mieux comprendre le principe du sidechain.

Dans le même thème

Limiteur audio : comment l’utiliser au sein de vos mix ?

Le limiteur audio qui permet le traitement de la dynamique du son, est un outil qui est très utilisé lors de la phase de mastering. C'est lui qu'on utilisera en…

Compression parallèle : l’arme absolue pour dynamiser vos mixages

La compression parallèle également appelée « compression new yorkaise » est une technique très intéressante pour traiter la dynamique des sources. Elle va permettre le plus souvent de conserver de la rondeur…

compression : comment donner du percutant

Comment régler un compresseur audio pour donner du percutant à vos mixs ?

La compression est incontournable en mixage audio. Cet outil va vous permettre, de manière générale, de contrôler la dynamique de votre morceau et d’avoir un meilleur équilibre d’écoute en réduisant…

Le sidechain c’est quoi ?

Pour comprendre le sidechain il est important de rappeler ici le fonctionnement du compresseur.

Le fonctionnement du compresseur

Vous le savez déjà le réglage du threshold (le niveau de seuil du compresseur) commande le déclenchement du compresseur.

De manière plus précise lorsque le niveau du signal de la source sonore va dépasser ce seuil, Le compresseur va se mettre en action en atténuant le signal de cette même source.

Ainsi la source sonore commande à la fois le déclenchement du compresseur et fait l’objet elle-même du traitement de compression.

Le signal extérieur de commande : mise en place du sidechain

La mise en place d’un side chain va venir, de manière très simple, court-circuiter le déclenchement du compresseur par la source elle-même.

En effet ce n’est plus le signal d’entrée de la source sonore qui va déclencher l’action du compresseur mais il s’agira d’une autre source sonore, avec son propre niveau d’entrée, que l’on viendra insérer dans l’entrée side chain du compresseur.

Ainsi retenez bien que le signal de commande, celui qui va déclencher la compression, ne sera plus celui de la source sur laquelle on aura inséré le compresseur, mais proviendra d’une autre source.

Dans quel contexte utiliser le sidechain ?

Nous l’avons vu au début de cet article, on utilisera cette technique de sidechain principalement dans 2 cas de figure :

  • Placer un instrument dans le mix pour le faire ressortir et éviter les effets de masque
  • Apporter une touche créative à la chanson.

Quelques exemples pour vous permettre de mieux comprendre cette technique et peut être vous donner et vous suggérez quelques idées nouvelles pour travailler vos propres mixages.

Le sidechain pour placer un instrument ou un groupe d’instruments dans le mix

Exemple 1 : Compresser de manière plus subtile grâce à l’égalisation et éviter l’effet de pompe.

Le réglage du compresseur sur des sources sonores où il y aura beaucoup d’énergie dans le bas s’avère, dans bien souvent des cas, assez difficile à régler.

Typiquement dans une chanson rock par exemple, ce sont les impacts de grosse caisse, dotés de beaucoup d’énergie, qui vont amener le compresseur à réagir en tout premier lieu.

Dès lors où on appliquera un compresseur sur l’ensemble avec une réduction de gain assez importante, on sera confronté inévitablement à ce problème de « pompage » qui n’est pas très musical et surtout qui va dénaturer le mix.

C’est donc, vous vous en doutez, un problème à éviter.

Ainsi pour compresser par exemple un bus de batterie de manière plus subtile et plus ciblée on utilisera la technique du sidechain.

Pour cela on va envoyer dans l’entrée sidechain du compresseur le même signal source mais que l’on va traiter à l’aide d’un EQ

Dans notre exemple on va donc tout simplement appliquer un filtre coupe-bas. Cela va permettre au compresseur d’agir non plus de manière prioritaire à chaque impact de grosse caisse mais davantage sur les fréquences médium et aigues.

Ainsi la compression est beaucoup plus ciblée et pertinente par rapport à l’objectif de départ.

Vous l’aurez remarqué le signal de commande est en réalité le même signal mais qu’on aura « filtré » à l’aide d’un égaliseur.

Concernant le routing à mettre en place, rien de compliqué ici puisque la plupart des plug-in de compression présentent une section sidechain qui sera également doté d’un EQ.

sidechain - application d'un egaliseur

On pourra bien entendu tout à fait utiliser un signal de commande qui proviendra d’une autre source sonore.

Ce sera le cas dans notre 2ème exemple.

Exemple 2 : donner une place cohérente à la basse et à la grosse caisse au sein du mix

Pour vous aider à mieux comprendre l’utilisation du sidechain, voici une illustration de cette technique qu’on utilise beaucoup pour compresser la basse et que j’utilise d’ailleurs moi-même très souvent lors de mes séances de mixage.

Au cours d’un mixage on est souvent confronté au problème de masquage de certaines sources entre elles.

C’est d’ailleurs le cas de la basse et de la grosse caisse. En effet, les 2 sources sonores étant assez « fournies » dans le bas du spectre, lorsque qu’un coup de grosse caisse va jouer en même temps que la basse elle aura tendance à moins bien ressortir.

Pour éviter ce problème et faire en sorte de mieux entendre le kick on va utiliser le sidechain.

Cela va nous permettre de faire en sorte que la basse soit compressée uniquement lorsque la grosse caisse jouera.

Vous l’aurez remarqué, le signal qui va commander la compression provient bien d’une autre source sonore ; en l’occurrence ici la grosse caisse.

sidechain - sigbnal extérieur de commande de la compression

Comment on va procéder ?

Dans un premier temps on va d’abord insérer sur la piste de basse (En insert) un compresseur.

Puis dans un 2nd temps dans la section sidechain du compresseur il suffit d’aller chercher la piste de grosse caisse. Vous l’aurez compris le signal de commande du compresseur pour la basse et tout simplement la piste de grosse caisse. Le compresseur va donc réagir et compresser la basse à chaque impact de grosse caisse.

Les deux sources sonores sont davantage « placées » dans le mix.

Ainsi le kick est mieux perçu et cela permet également de conserver un son de basse plus naturel (Non compressé) lorsque la grosse caisse ne joue pas.

Exemple 3 : Le ducking sur la voix

Le principe du ducking est très répandu et utilisé de nos jours. Notamment à la radio, à la télé et peut être celui qui vous parlera le plus dans les fêtes foraines !

Il s’agit tout simplement de cette technique qui vise à faire baisser le fond musical automatiquement lorsque l’on va prendre la parole.

Là encore pour obtenir cet effet on va utiliser la technique du sidechain et on aura recours, comme dans l’exemple précédent à un signal de commande différent de la source traitée.

La mise en place du ducking voix.

  1. Sur la piste de musique qui fera office de fond sonore on viendra insérer un compresseur.
  2. Dans l’entrée sidechain du compresseur on va aller chercher la piste de voix.

Ainsi le compresseur va réagir en fonction du niveau de la voix.

Les réglages du compresseur

  • Ratio très importat 15:8
  • Attaque : court. Environ 2 ms
  • Release : Au-delà de la seconde. Les réglages seront à affiner en fonction de vos différentes sources et de l’effet recherché.

L’idée ici en réglant un temps de release assez long et de faire en sorte que la transition entre la voix et le retour à la musique d’ambiance se fasse de manière naturelle et progressive.

Le sidechain pour amener de la créativité à la chanson

Donner du mouvement à la nappe de clavier : « effet de pompage ».

Vous avez certainement déjà entendu cet effet de pompage d’une nappe de clavier dans des productions plutôt orienté électro, comme si on s’amusait volontairement à baisser et augmenter le volume de manière régulière.

Cet effet plutôt intéressant je trouve est en réalité assez simple à mettre en place.

Voyons comment faire…

Pour cela nous aurons besoin de 2 tracks :

  • Un pad ou nappe de synthé
  • Un kick

Bien entendu nous viendrons insérer un compresseur sur le pad synthé.

Dans l’entrée sidechain du compresseur on ira chercher la piste de kick de manière à ce que ce soit lui qui commande le déclenchement du compresseur sur la piste du synthétiseur.

Comment régler le compresseur ?

S’il est difficile de donner des valeurs précises retenez qu’il faudra:

  • un réglage de threshold qui permette une compression assez importante
  • et un temps de release assez court pour faire pomper le compresseur. Ceci afin de donner du mouvement à la nappe de synthétiseur.

Conclusion

Voilà quelques éclaircissements sur la notion de sidechain compression. Ces dernières, je l’espère, vous aideront à mieux comprendre comment utiliser cette technique au sein de vos mix à la fois pour être plus créatif et plus efficace !

N’hésitez pas à poser vos questions dans la section commentaire juste en dessous de cet article.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *