techniques de mixage : 5 points essentiels à connaître pour débuter.

Mixage audio : comment s’y prendre et le réussir seul

Les techniques de mixage constituent la principale préoccupation de la plupart des débutants dans le home studio.

Nous sommes tous passés par là et c’est en effet un passage obligé lorsque l’on veut progresser au niveau de la qualité de ses mix.

Cela permet d’aller plus vite ou plus précisément d’aller davantage à l’essentiel par rapport à l’objectif que l’on s’est fixé.

Pour autant et pour reprendre cette expression qui fait sens pour moi lorsqu’on parle de mixage audio

« Less is more »

qui se traduit par le fait d’aller à l’essentiel et rester focus sur le plus important, sur l’objectif visé.

En résumé : rester simple sans trop en rajouter.

Ainsi je vous propose de découvrir dans cet article les techniques de mixage essentielles que j’utilise systématiquement lors de mes sessions de mix avec toujours en tête de rester concentré sur l’objectif visé après une écoute attentive de la source sonore.

Dans le même thème :

Formation mixage audio : comment réaliser des mixages qui sonnent !

La formation en mixage audio est aujourd'hui facilement accessible. Nous le verrons dans cet article elle peut prendre différentes formes. Elle permet aux musiciens et aux compositeurs soucieux d'améliorer la…

Logiciel mixage audio : comment faire le bon choix ?

Le logiciel de mixage audio est indispensable pour débuter dans le monde passionnant de la Mao. Si le célèbre séquenceur cubase de la firme allemande STEINBERG existe depuis les débuts…

post production audio

Post production audio : les étapes pour bien réussir votre mixage

Post production audio : vos enregistrements sont terminés ?  Il va falloir à présent vous pencher sur le mixage de vos chansons.Je vous propose de faire un tour des étapes…

Equilibrer le volume des pistes : la balance des volumes

Techniques de mixage la balance des volumes est très importante

L’une des premières techniques de mixage qui est souvent négligée est la réalisation d’une bonne balance des volumes.

Elle consiste à placer les sources les unes par rapport aux autres en termes de volume de manière à bien les distinguer les unes par rapport aux autres.

C’est donc un temps très important dans le processus de mixage audio et cela va permettre 3 choses :

Le placement des sources les unes par rapport aux autres

Placer les différentes sources sonores les unes par rapport aux autres au niveau du volume n’est pas un acte anodin. En effet on peut considérer qu’on est déjà dans le processus de mixage et que des choix vont être fait concernant :

  • La mise en avant de telle source par rapport à une autre
  • Quel instrument où source sonore va constituer les fondations du mix
  • Quelle place vous allez donner à chaque instrument dans le mix

Tous ces choix seront liés à la façon dont vous voulez faire sonner votre morceau.

Ainsi réaliser une balance des volumes sera nécessaire et d’une grande aide à l’ingénieur du son si toutefois vous deviez confier le mix à une autre personne.

Point de départ du mix : la colonne vertébrale

Comme on vient de le voir la balance des volumes va refléter la façon dont vous voulez que votre morceau sonne.

Partant de ce principe si vous avez réalisé correctement cette balance des volumes vous pourrez vous appuyer dessus tout au long du processus de mix.

Ainsi votre balance des volumes va constituer la colonne vertébrale, la référence sur laquelle vous allez vous appuyer durant toute la durée du mix.

Faire confiance à ses oreilles

Réaliser une balance des volumes n’est pas très compliqué en ce sens où elle est intimement liée à la perception que vous avez de votre chanson.

Faites-vous confiance en veillant simplement à ne pas trop pousser vos faders de façon à conserver de la marge par rapport au 0DB full scale dans votre tranche master.

Techniques de mixage pour élargir le mix : la gestion de la panoramique

La gestion des panoramiques pour agir sur la dimension horizontale du mix

Travailler sur la panoramique va permettre d’agir sur la dimension horizontale du mix. Cet aspect est souvent négligé chez le débutant et c’est pourtant une technique de mixage très importante.

En effet elle va permettre d’agir à 3 niveaux :

Placer les instruments entre eux

Pour vous donner un exemple il existe une technique très connue qui consiste à enregistrer 2 fois la même partie de guitare. Le fait de les laisser toutes les 2 au centre aura pour effet de renforcer le volume mais on ne distinguera pas vraiment le son des 2 guitares.

Le fait d’en envoyer une à gauche et une à droite va immédiatement créer un effet « magique » avec une perception des 2 guitares très nette.

Elargir le mix             

Si on reprend notre exemple précédent avec l’enregistrement des 2 guitares qu’on aura pris le soin d’envoyer respectivement l’une à gauche et l’autre à droite on obtiendra la sensation d’un mix beaucoup plus large. Les guitares prendront une place beaucoup plus importante dans l’espace sonore.

Elément créatif pour créer un effet surprenant

L’utilisation de la panoramique peut servir à créer un effet qui viendra surprendre l’auditeur.

Pour cela on pourra par exemple utiliser une automation de panoramique pour créer un effet qui consistera à envoyer une source sonore successivement à gauche puis à droite à un moment précis qu’on aura choisi dans le morceau.

Cela aura pour effet de casser la routine du morceau et créer un effet de surprise.

Le nettoyage fréquentiel : l’égalisation soustractive

L’égaliseur est un outil extrêmement utilisé en mixage audio il va permettre dans un premier temps de nettoyer le fréquentiel des sources. il s’agira ainsi d’atténuer où d’enlever les fréquences qui pourraient être gênantes.

Cela demande évidemment une certaine pratique et une certaine connaissance de l’outil d’égalisation.

S’il existe des centaines de modèles d’EQ, on retrouvera de manière constante les différents filtres qui permettront de sculpter le son.

Le Filtre coupe bas

Le filtre coupe bas où passe haut est destiné à supprimer l’excès de grave dans les différentes sources sonores.

Il est utilisé sur pratiquement toutes les sources car ils constituent l’outil par excellence pour éclaircir le mix.

Le Filtre coupe haut

Le filtre coupe haut ou passe bas va permettre quant à lui de supprimer les fréquences dans le haut du spectre.

Le Filtre en cloche

Le filtre en cloche et très pratique pour supprimer des fréquences de manière chirurgicale. Il est doté d’un réglage de largeur de son filtre, qu’on appellera le «Q». Ainsi on pourra agir sur une bande de fréquence très petite ce qui sera très utile notamment pour supprimer des résonances.

Les techniques de mixage pour gérer la dynamique des pistes : l’utilisation de la compression

Techniques de mixage : la compression pour gérer la dynamique des sources

L’utilisation de la compression et sans doute l’une des techniques de mixage les plus complexes à appréhender en mixage audio.

Maîtriser les réglages d’un compresseur nécessite de l’expérience et de la pratique c’est incontestable.

En effet opérer de mauvais réglages sur un compresseur ou tout simplement ne pas savoir précisément dans quel but on veut compresser peut conduire a des résultats totalement contre-productif.

Je veux vous donner à travers cet article 3 fonctions du compresseur que j’utilise en permanence dans mes propres mixage audio.

Compresser pour renforcer l’attaque (Percussions)

La première fonction du compresseur qu’on utilise dans le cadre de mixage professionnel consiste à redonner de l’attaque, du punch, du mordant à la source sonore.

Cette technique de mixage à l’aide du compresseur est très utilisée pour tous les sons percussifs qui présentent une attaque et une dynamique importante.

Compresser pour équilibrer et niveler le signal

Une autre fonction du compresseur là aussi très utilisée aujourd’hui aura pour objectif de niveler le signal.

On viendra par exemple compresser la basse sur les refrains qui sans doute aura été jouée beaucoup plus forte avec plus de dynamique. Cela permettra tout simplement d’équilibrer le volume de la basse entre les couplets et les refrains de manière à obtenir une basse présente tout au long du morceau.

Compresser pour ajouter du sustain

La dernière fonction du compresseur sur laquelle je voudrais attirer votre attention est le fait de pouvoir ajouter du sustain, de la traînée au son.

Généralement j’utilise cette technique de mixage pour redonner du sustain aux toms de la batterie ou encore à une contre-basse par exemple.

La gestion de l’espace et de la profondeur du mix : l’utilisation de la réverbération.

Le dernier point dont je voudrais parler dans cet article est l’utilisation de la réverbération. Là aussi l’utilisation de la réverbération est une des techniques de mixage assez difficile à maîtriser pour le débutant.

Elle est indispensable au processus de mix car elle va permettre d’agir à 3 niveaux différents :

Redonner du naturel à la prise

Pour les prises de son réalisées en home studio, elles manquent non seulement de chaleur mais aussi de naturel.

Ainsi grâce à l’envoi de réverbération dans les différentes pistes on va pouvoir redonner de la vie à la prise en simulant des espaces acoustiques différents ; Room, Chambers, hall…

Créer des plans sonores entre les instruments

L’envoi de la réverbération dans les différentes pistes du séquenceur va permettre de créer des plans sonores entre les instruments.

Ainsi en réglant le pré-délai du plug-in de réverbération, on pourra placer les différentes sources sonores dans la profondeur les unes par rapport aux autres.

Généralement on placera la grosse caisse, la basse, la voix plutôt devant et on aura tendance à placer un peu plus en arrière du mix les guitares , les chœurs, les claviers…

La recherche de la créativité

Comme pour la panoramique on pourra utiliser la réverbération pour créer un effet créatif dont le but sera de surprendre l’auditeur afin de maintenir son attention tout au long du morceau.

Pour vous donner un exemple je vous invite à écouter le titre de Phil Collins « in the air Tonight ». Prêtez attention à la réverbération énorme lorsque la batterie rentre vers la fin du morceau. L’effet de surprise est garanti !

Voilà donc mes 5 techniques de mixage qui utilisé à bon escient et dans le bon contexte permettront de réaliser des mix professionnels je peux vous l’assurer !

Pour aller plus loin :

Les 3 dimensions du mixage audio

Les 3 dimensions du mix

Les 3 dimensions du mix : pour effectuer un mixage efficace, il faut avoir un plan d'action et faire des choix. Pour vous aider à faire vos choix sur vos mixages, je vous propose de vous présenter les 3 dimensions à prendre en compte. Sur le même thème : Première dimension, la verticale Elle englobe tout ce qui touche à…

Astuces Mixage audio : Home-studio

50 astuces de mixage incontournables pour le musicien Home Studio

Astuces mixage audio : Vous avez besoin de conseils pour mixer vos musiques en Home Studio?Aujourd’hui, je laisse la parole à Julien du site apprendre-le-home-studio.fr Julien est guitariste et passionné de MAO depuis 1999. Après avoir enregistré et mixé plusieurs de ses groupes pendant des années, il est maintenant musicien solo et produit ses propres morceaux de A à Z.…

Automation en mixage audio dans logic pro x

Comprendre l’automation en mixage audio

L'automation, n'est pas le mot qui viendra à l'esprit en premier lieu lorsqu'on parlera de techniques de mixage audio. On parlera plutôt de l’égalisation, de la compression, de la réverbération et du délai... Ainsi, bien souvent elle n’apparait pas, à tort comme une étape et une technique essentielle à maîtriser en mixage audio. Avant de parler des différentes manières de…

mixer musique

Comment mixer sa musique : faible volume et volume constant

Réussir à mixer vos musiques En tant que musicien vous vous dites que comme vous avez l'oreille musicale, cela sera plutôt facile pour vous ? Puis le temps venu de vos premiers mixages, c'est la désillusion. Réaliser un mixage audio cela s'apprend et il y a des technique notamment celle du mix à faible volume. Sur le même thème :…