Traitement acoustique : le guide ultime.

Acoustique ; son importance au sein de la production musicale

Traitement acoustique ; définition

Le traitement acoustique est une étape essentielle pour obtenir un son de qualité professionnelle. 

Il va permettre d’améliorer l’acoustique, c’est à dire les caractéristiques phoniques de la pièce dédiée au home-studio, tout en contrôlant et en limitant les réflexions entre les différentes parois (Murs, sol et plafond).

Ceci sera possible grâce notamment à la pose de panneaux acoustiques. 

Ces derniers présenteront des caractéristiques et des spécificités différentes selon que l’on parlera d’absorption acoustique ou de diffusion acoustique et auront des usages différents selon les effets recherchés.

Le traitement acoustique est donc un aspect fondamental dans le processus de production musicale en home-studio qui nécessite une attention toute particulière pour ne pas dire indispensable.

Exemple de traitement acoustique dans un home studio
Source image ; hoffer

Sommaire

  • Traitement acoustique ; définition
  • Traitement acoustique et isolation acoustique ; 2 notions différentes.
  • Pourquoi le traitement acoustique est si important dans un home-studio ?
  • Quels sont les enjeux du traitement acoustique ?
  • L’objectif numéro 1 du traitement acoustique ; contrôler les réflexions !
  • Les différents types de problèmes rencontrés liés aux réflexions dans la pièce
  • Comment réaliser un traitement acoustique efficace ?
  • Conclusion

Traitement acoustique et isolation acoustique ; 2 notions différentes.

Il n’est pas rare de constater une confusion entre traitement acoustique et isolation acoustique.

Si un traitement acoustique vise à « améliorer » le son comme on l’a décrit précédemment, l’isolation acoustique visera quant à elle, à protéger le studio ou le local de répétition des bruits extérieurs et préservera votre entourage des sons pouvant provenir de votre home-studio.

Il s’agit donc bien de 2 notions totalement différentes. 

Ainsi, contrairement à certaines idées reçues, poser un panneau acoustique sur un mur ou un plafond n’isolera en rien des bruits extérieur.

Pourquoi le traitement acoustique est-il si important dans un home-studio ?

Il est important de bien avoir à l’esprit que chaque pièce aura sa particularité, sa spécificité d’un point de vue acoustique qui sera liée d’une part 

  • à ses dimensions 
  • et également aux matériaux qui ont été utilisés pour sa construction.

Ainsi quelque soit la pièce, elle aura une réponse en fréquence et un taux de réverbération qui lui seront propre et qui définiront sa propre acoustique, son identité sonore en quelque sorte. 

Pour s’en rendre compte faites l’expérience de jouer  de votre instrument préféré dans différentes pièces de votre maison et vous constaterez assez facilement que le son change selon les pièces dans lesquelles vous jouerez. 

Et là où l’affaire se complique c’est que la réponse en fréquence et le taux de réverbération de la pièce ne sont généralement pas du tout équilibrés et peuvent être à l’origine de gros problèmes  notamment lors du mixage qui demande de la précision… 

Imaginez bien qu’un problème lié à une onde stationnaire peut engendrer des trous dans la réponse fréquentielle dans le bas du spectre allant jusqu’à 30 db ! 

Ainsi pour palier à cela et essayer de corriger et contrôler ces problèmes,  seul le traitement acoustique sera efficace. 

Quels sont les enjeux du traitement acoustique ?

Comme on vient de le voir en s’attachant à équilibrer la réponse en fréquence et le taux de réverbération de la pièce, le traitement acoustique va permettre d’agir principalement sur deux facteurs ;

  • d’une part il va améliorer la qualité des prises de son dans votre pièce.
  • mais surtout, il va rendre l’écoute de vos productions à travers vos enceintes plus fiable et plus fidèle.

Ainsi vous ne douterez plus de vos mix et vous n’aurez plus de mauvaises surprises en écoutant vos productions sur d’autres supports d’écoutes (Enceintes bluetooth, Radio CD voiture, chaîne hifi…).

Pour autant il ne s’agit pas de s’empresser d’investir dans des panneaux et des kit de mousses acoustiques sans savoir réellement comment sonne votre pièce et quels problèmes d’acoustique elle met en évidence. 

Il me semble très important lorsqu’on se lance dans le traitement acoustique de son home studio, d’essayer de comprendre un temps soit peu, les phénomènes acoustiques. 

Pour cela je vous invite à lire ces 2 ouvrages très accessibles même pour le novice qui sont des références dans leur domaine ;

– Initiation à l’acoustique de Antonio FISICHETTI 

https://livre.fnac.com/a1453006/Antonio-Fischetti-Initiation-a-l-acoustique

– Comprendre simplement l’acoustique des bâtiments de Loïc HAMAYON.

https://www.eyrolles.com/BTP/Livre/comprendre-simplement-l-acoustique-des-batiments-9782281116823/

L’objectif numéro 1 du traitement acoustique ; contrôler les réflexions !

traitement acoustique ; son direct son réfléchi

L’altération de la réponse en fréquence est le coeur du problème dès lors où l’on parle d’acoustique et plus précisément de traitement acoustique.

En effet il faut bien comprendre que le son qui sortira des enceintes va se propager dans toutes les directions va subir des perturbations qu’on appellera des interférences, qui vont être liées uniquement aux caractéristiques de la pièce et plus précisément aux réflexions des ondes sonores contre les parois (Les murs, le sol et le plafond)

Ainsi l’objectif numéro 1 du traitement acoustique va consister à contrôler les réflexions du son dans la pièce grâce à la pose de panneau acoustique mural.

Il existe 2 types de panneau acoustique qui feront appel à des principes différents dont nous verrons les propriétés un peu plus loin dans cet article ;

– le panneau absorbant acoustique

– Le panneau diffuseur acoustique

Les différents types de problèmes liés aux réflexions dans la pièce

Ondes stationnaires / Modes et fréquences de résonance

Ces 3 termes qui signifient la même chose sont en réalité les fréquences de vibrations naturelles de la salle. 

Elles correspondent aux fréquences pour lesquelles existent des ondes stationnaires.

Bête noire des home-sudistes, les ondes stationnaires lorsqu’elles seront identifiées devront être toujours être atténuées au risque de s’exposer à des fortes perturbations  dans le son qui se caractériseront soit par ;

  • des ventres = accentuation du son
  • des creux = atténuation du son

Voici un schéma illustrant une onde stationnaire (Source : WIKIPEDIA)

En bleu il s’agit du son direct. En rouge l’onde réfléchie. Et en noir l’onde stationnaire qui apparaît en formant des creux et des ventres selon l’endroit où l’on se trouve sur le trajet de l’onde.

Retenez ainsi que les ondes stationnaires vont concerner les basses fréquences et qu’il faudra impérativement les combattre au risque d’avoir des fréquences anormalement amplifiées ou atténuées ce qui bien évidemment peut s’avérer très gênant dans un contexte de mixage.

Le filtarge en peigne

Le phénomène de filtrage en peigne concernera tout le spectre sonore, contrairement aux ondes stationnaire qui ne concerneront que le bas du spectre.

Ce dernier est lié aux relations de phases entre le son direct et les réflexions précoces. 

Ainsi 2 ondes de même fréquence qui vont se rencontrer à des « moments » différents vont générer soit des interférences constructives , le son s’additionne soit   des interférences destructives, le son s’annule.

Le son direct étant le son qui va sortir des enceintes et  arriver directement aux oreilles.

Les réflexions précoces constituent le son qui va arriver aux oreilles après avoir rebondi contre une parois. Elles seront très courtes, dans des valeurs inférieures à 30-40 ms. Au delà de cette valeur nous entendrons 2 sons distincts il s’agira de l’écho.

Courbe de filtrage en peigne

Ce temps de délai entre le son direct et la première réflexion  a pour appellation le ITDG : Initial Time Delay Gap ou encore en français ; le temps de délai initial.

Ainsi dès lors où on sera en présence d’un temps de délai initial inférieur à 40 ms il y aura fort à parier que se produira  un phénomène de filtrage en peigne.

Vous imaginez ainsi les dégâts provoqué par une telle courbe au sortir de vos enceintes lors d’un contexte de mixage !

Le filtrage en peigne va colorer le son et fortement perturber l’écoute.

Les mauvais échos ; écho tonal et flutter écho

L’écho par définition est la perception du son avec un temps de retard qui sera au-delà de 50ms.

En dessous de cette valeur seuil l’oreille humaine en contexte de home studio pourra être confrontée à 2 types d’écho ; l’écho tonal et l’écho flottant.

  • Echo tonal : il se caractérise par une succession d’écho qui arrivent régulièrement et avec le même décalage temporel. L’oreille n’étant pas capable de déceler distinctement cette répétition d’échos en raison de leur fréquence très rapprochée, elle va percevoir une note à une fréquence précise souvent sous forme de son métallique, une sorte de distorsion du son très désagréable et caractéristique de l’écho tonal.
  • Flutter écho : le flutter écho décrit le même phénomène à la différence près où le temps de retard sera un peu plus important que dans le cas d’un écho tonal et sera donc perçu de manière différente par l’oreille comme une sorte de battement d’ailes, un son qui sera plus prolongé.

Dans les 2 cas, ces phénomènes ne concerneront que des fréquences aigües avec de petites longueurs d’ondes. Ainsi pour les éliminer il suffira de placer un peu d’absorption entre les 2 parois concernées sans la nécessité d’avoir de grandes épaisseur de panneaux compte tenu des petites longueurs d’ondes.

Comment réaliser un traitement acoustique efficace ?

Optimiser le point d’écoute

Trouver le bon emplacement de ses enceintes dans la pièce qui est dédiée au home studio est un point essentiel.

Le principe est relativement simple. Il s’agit de mesurer à différents emplacements où l’on obtient la meilleure courbe de réponse en fréquence de ses enceintes. Le micro de mesure sera placé au point d’écoute ou sweet spot, situé au sommet du triangle équilatéral formé par les deux enceintes

Parfois en bougeant ses enceintes de quelques centimètres, les changements seront radicaux.

traitement acoustique ; placement enceintes
Exemple de 5 positions différentes

Mesurer la pièce pour identifier les problèmes et les progrès réalisés 

Une fois que vous aurez trouvé la position optimale des enceintes dans votre pièce, il vous faudra, à partir de cette position établir de nouvelles séries de mesures.

Ces dernières contribueront à établir le diagnostique des problèmes rencontrés dans votre pièce.

Pour réaliser ces mesures vous aurez besoin ;

  • d’un micro de mesure
  • d’un logiciel. REW ou Room Eq wizzard est particulièrement adapté et est totalement gratuit. Le lien de téléchargement est le suivant ; https://www.roomeqwizard.com/
  • D’une carte son.

Le logiciel REW une fois les mesures effectuées va générer différents graphiques. C’est à partir de l’interprétation des différentes courbes et graphiques que vous aller pouvoir identifier l’origine des problèmes

Adopter une stratégie pour la pose des panneaux 

Pour cela il existe plusieurs stratégies pour contrôler les réflexions dont les plus connues sont ;

  • Le principe LEDE
  • La méthode RFZ.

La méthode LEDE (Live End – Dead End) va consister à absorber totalement le mur derrière les enceintes grâce à de l’absorption acoustique pour essayer d’obtenir que du son direct et ensuite traiter le mur face aux enceintes avec de la diffusion acoustique.

La seconde, un peu moins connue est la RFZ (Réflection Free Zone ou zone exempte de réflexions) qui consiste à faire en sorte qu’aucune réflexion précoce n’arrive au point d’écoute, là où se place l’ingénieur du son pour mixer et écouter ses enceintes.

La pose des traitements va permettre de contourner le point d’écoute et faire en sorte que l’ingénieur du son n’entende que du son direct.

Crédit image ; Sound of sound.

Traitement acoustique ; RFZ reflection free zone

Logiciel traitement acoustique ; la correction électronique

Une autre solution qui a fait son apparition ces dernières années et qui connait un beau succès auprès des home-studistes est le logiciel de correction acoustique. Les plus populaires sont sans nul doute ;

Ces solutions logicielles permettent après une série de mesure d’insérer sur la tranche master du DAW un égaliseur qui corrigera les principaux défauts de la pièce.

Toutefois cette solution connait des fortunes diverses et peut dans certains cas ne pas être réellement efficace. Mais c’est à tester et peut s’avérer être cependant une excellente alternative lorsque la configuration de la pièce ne permet pas de poser et accrocher des panneaux.

Pour aller plus loin…

logiciel traitement acoustique

Logiciel traitement acoustique ; est-ce vraiment efficace ?

Depuis quelques années maintenant on a pu constater sur le marché de l’industrie musicale l’arrivée du logiciel de traitement acoustique entièrement dédié à l’acoustique. Les plus connus étant ; Sonarworks ReferenceIK…

panneau acoustique absorbant

Panneau acoustique : comment les fabriquer soi-même en 6 étapes ?

J’ai décidé de vous montrer dans cet article, comment fabriquer vous-même un panneau acoustique. C'est un modèle absorbant à large bande, à la fois performant, esthétique et surtout qui vous…

Traitement acoustique en home studio : peut-on réellement s’en passer ?

Le traitement acoustique en home studio n’est pas au cœur des préoccupation du home-studiste.  Il est parfois laissé volontairement de côté faute de budget ou par méconnaissance du sujet. Ainsi…

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest

Share This